Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Toyota C-HR 2019 : Style ! Audace ! Performance timide !

Si l’on savait qu’un jour Toyota proposerait des VUS sous-compacts, on ne s’était pas attendu à ce que la marque fasse une entrée sportive privilégiant le style à la praticité. Le C-HR a fait son arrivée sur les planches en 2017, lui qui avait été destiné à l’origine d’apparaitre sous la bannière Scion, marque plus « sportive » défunte de Toyota. Et depuis ce temps-là on est toujours en train de se demander comment un véhicule si original, si étrange, si audacieux aurait pu sortir de l’atelier Toyota !

Un design original
Tout d’abord, il faut noter que le C-HR 2019 a subi quelques modifications, notamment aux niveaux de la finition et des technologies, ce qui en principe devrait lui permettre d’aller chercher une nouvelle clientèle.

Son design est toujours aussi stylisé, agressif et bien évidement sportif. Le véhicule arbore des lignes angulaires et un toit en pente, et je me suis amusé à demander à des amis d’aller ouvrir les portes arrières – deux coups sur trois, il y avait une petite hésitation avant qu’ils n’aperçoivent les poignées situées en haut des portières.

Le premier élément qui attire l’attention lors du rencontre initiale avec le véhicule, ce sont les imposants phares à DEL ainsi que les phares arrière dont les bulles se détachent de l’arrière du véhicule. Une forme un peu extravagante mais qui rend le tout très stylisé. Et je le répète, cette approche esthétique est ce qui démarque immédiatement le C-HR de tous les autres de sa catégorie actuellement.

Photo : D.Boshouwers

L’intérieur
La première chose que l’on remarque lorsque l’on entre dans le véhicule ce sont les sièges en cuir. N’eut été de l’espace relativement restreinte de l’habitacle, on se serait cru assis dans une voiture sportive et non un petit VUS entrée de gamme.

Pour la version Limited, on peut y retrouver une sellerie en cuir noir aussi disponible en marron mais aussi un pommeau de levier de vitesse en cuir, ainsi que des éclairages au niveau des miroirs de courtoisie.

Lorsque l’on s’assoit la visibilité dans le rétroviseur est réduite à cause des appuie-tête plutôt imposants des sièges arrière. Plus loin derrière, la lunette arrière est elle aussi assez restreinte, et c’est d’ailleurs à ce moment qu’on comprend le prix payé par les ingénieurs de Scion/Toyota pour permettre cette forme agressive extérieure. La visibilité vers l’arrière ? Pas nulle, mais pas loin…

Photo : D.Boshouwers

Le coffre est, quant à lui, relativement spacieux pour ce type de véhicule. Il dispose de 538 litres d’espace de chargement, ce qui grimpe à 1038 litres une fois les sièges arrière rabattus.  

Il est à noter que la cabine reste un endroit très agréable, et calme bien que tout le monde ne soit pas de cet avis.

Le C-HR 2019 dispose de base de l’intégration Apple CarPlay mais malheureusement pas du système Android Auto. On a droit de plus à un nouveau système d’infodivertissement Entune 3.0 qui permet de relier l’application Scout GPS à l’écran central. Il dispose aussi d’Entune App Suite Connect qui propose plusieurs applications permettant de surveiller, en autres, la météo et la circulation, par exemple. Un nouvel écran tactile de 8 pouces avec caméra de recul intégré est proposé cette année.

Parmi les autres caractéristiques inclus de série, on note les feux de route automatiques, un régulateur de vitesse adaptatif avec toutes les fonctions de sécurité active et passive que l’on trouve habituellement, un pare-brise acoustique et un climatiseur automatique à deux zones.

Photo : D.Boshouwers

La mécanique – une dissonance !
Côté mécanique, je reste sur la réserve et je pense que nombreux acheteurs potentiels pourraient trouver les performances du groupe motopropulseur un peu décevant, particulièrement par rapport au design sportif du modèle. Le C-HR 2019 est offert uniquement avec un moteur à 4 cylindres de 2,0 litres qui génère 144 chevaux ainsi que 139 lb-pi de couple.

Il est évident que 144 chevaux, ça ne casse pas des briques, et ce ne sera pas le véhicule le plus rapide sur la route. Cela dit, le CH-R offre tout de même une belle expérience de conduite et excelle dans les courbes, grâce notamment grâce à son système de suspension (jambes de force Macpherson à l’avant et indépendants à arrière) qui offre une bonne prise en main lorsque l’on se lance dans un virage. Une transmission à variation continue a été mise en place afin de maximiser l’économie de carburant.

Cependant on n’a droit à aucune option de traction intégrale, hélas. Si pour certains cette lacune n’en est pas une véritablement, pour d’autres ça pourrait être l’élément qui les incite à se diriger vers un modèle concurrent tel le Mazda CX-3 ou le Kona de Hyundai (voir notre palmarès des véhicules à traction intégrale les plus abordables au Canada en 2019).

Niveau consommation d’essence on reste dans la moyenne avec ce C-HR qui revendique 8,7 l / 100 km en ville et 7,5 l / 100 km sur autoroute.

Photo : D.Boshouwers

Pas de traction intégrale, mais…
Cela dit, il ne faut pas partir en peur sur ce point. Le C-HR 2019 se comporte quand même bien face à des conditions glissantes, ce que j’ai pu confirmer durant ma semaine d’essai, passée sur des routes relativement enneigées. Sur les routes, les roues ne perdent pas facilement en adhérence même avec du verglas. Le nouveau design et surtout les nombreuses technologies qui y ont été intégrés – dont plusieurs en nouveauté cette année - sont un véritable plus.

Par ailleurs la direction est directe tout en étant légère et les accélérations sont acceptables étant donné la timidité du moteur. Son agilité en fait un outil idéal pour naviguer la vie urbaine. Il est vrai que la puissance peut en décevoir quelques-uns mais le véhicule offre tout de même un excellent rapport-qualité prix et sa fiabilité saura mettre en confiance ses acheteurs.

Photo : D.Boshouwers

Les plus
Un look des plus originaux, d’autant plus impressionnant parce qu’il est signé Toyota, normalement si peu aventureux
Places devant très confortables
Des nouvelles technologies ajoutées pour 2019
Bonne maniabilité, très agile dans le circulation urbaine
Bonne économie d’essence
Cette durabilité Toyota

Les moins
Pas de traction intégrale dans l’offre
Performance moins sportif que l’apparence
Visibilité arrière risible
Sièges arrières pas pour les (trop) grands
Toujours pas de compatibilité Android Auto
D’autres marchés ont une version hybride, on le verrait bien au Canada…

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota C-HR 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Toyota C-HR 2019
toyota c-hr 2019
Toyota C-HR 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Boshouwers
Photos du Toyota C-HR 2019