Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Camry 2012 : premières impressions

Toyota Camry 2012 : premières impressions

C'est l'émotion Par ,

Picton, Ontario – Je dois admettre que je n’étais très excité d’arriver au bureau-chef de Toyota Canada ce matin pour le lancement de la Camry 2012. Avec tout le respect que je dois au fabricant, sa berline intermédiaire n’est pas particulièrement palpitante à conduire. Au mieux, je m’attendais à un lifting, quelques nouvelles caractéristiques et, comme la Corolla 2011, un nouveau volant.

J’ai eu tort. Bon, elle n’est toujours pas palpitante à conduire, mais je dois dire qu’elle s’est améliorée considérablement. Il s’agit d’un modèle important pour les gens de Toyota, et ils ne pouvaient la gâcher. Heureusement, ils ont fait leurs devoirs. Et il y a 2 nouveaux volants.

Toyota Camry 2012 vue 3/4 avant
Elle n’est toujours pas palpitante à conduire, mais je dois dire qu’elle s’est améliorée considérablement. (Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com)

D’abord l’habitacle, là où j’ai passé beaucoup de temps aujourd’hui. En somme : il ne ressemble en rien à la Camry de la génération précédente. Chaque version dispose d’un dessus de tableau de bord fini avec des piqûres contrastantes, d’une planche de bord centrale bien agencée avec ses garnitures argentées ainsi que ses nouveaux volants bien réussis (à 4 branches pour les LE, XLE et hybride, à 3 branches pour les SE). Fini les matériaux rugueux et déplaisants de l’ancien modèle, avec son assemblage bâclé.

De plus, la cabine semble plus silencieuse qu’auparavant; Toyota cite avoir ajouté des plaques isolantes dans les passages de roues, plus de mousse isolante dans le toit ainsi que des joints d’étanchéité de porte améliorés. On dit que le bruit a été réduit dans l’habitacle de 2 à 4 décibels.

Toyota a aussi augmenté le volume intérieur en sculptant davantage les panneaux de porte et le pavillon de toit, en amincissant les piliers B, en approchant les sièges avant de 7 mm et en reculant la banquette arrière de 8 mm. Par conséquent, on obtient plus d’espace pour les jambes à l’arrière.

La Camry est également beaucoup plus jolie à regarder. Elle dispose d’un style quelque peu inspiré par l’Acura TSX, ce qui n’est pas mauvais. Et malgré que les portes semblent être identiques à celles de la génération sortante, elles sont en fait toutes nouvelles. La version SE est ma préférée, avec ses ajouts aérodynamiques subtils.

Toyota Camry 2012 intérieur
À l'intérieur, fini les matériaux rugueux et déplaisants de l’ancien modèle, avec son assemblage bâclé. (Photo: Michel Deslauriers/Auto123.com)