Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Highlander hybride 4RM-i 2011 : essai routier

Toyota Highlander hybride 4RM-i 2011 : essai routier

Utilitaire et à la mode! Par ,

En février 2008, Toyota a dévoilé l’actuelle génération du Highlander, au Salon de l’auto de Chicago. La version hybride recevait une évolution du moteur thermique utilisé depuis 2001. Mais pour 2011, le Highlander hybride a droit à un nouveau groupe motopropulseur plus puissant. En prime, ce modèle subit de légères retouches esthétiques.

Le Highlander hybride est un véhicule unique. Il n’a pas de concurrent direct. Les autres utilitaires à groupe motopropulseur hybride (essence/électrique) sont, soit plus petits et moins chers, comme l’Escape, soit plus cossus et plus coûteux, comme le Lexus RX 450h.

Pour 2011, le Highlander hybride a droit à un nouveau groupe motopropulseur plus puissant. (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)

On peut donc considérer des utilitaires «ordinaires» de même gabarit et de même prix pour faire une comparaison. Avec son habitacle à 7 places (désormais de série) et son prix de base de 42 850 $ (au moment d’écrire ces lignes), ce Toyota se mesure à des véhicules comme le Ford Flex 4RM, le Honda Pilot 4RM et le Chevrolet Traverse 4RM. Les cotes officielles de consommation indiquent cependant que ces rivaux gobent en moyenne environ 60% plus de carburant.

Ainsi, pourquoi ne pas comparer ce Highlander au Volkswagen Touareg TDI ou au Mercedes-Benz ML 350 BlueTEC, deux utilitaires moins gourmands et de mêmes dimensions. Leur moteur diesel leur procure une meilleure consommation, qui reste toutefois 30% supérieure à celle de cet hybride. De plus, ils n’ont pas d’habitacle à 7 places (est-ce vraiment important?) et ils coûtent au moins 10 000 $ de plus.

Reste alors la comparaison avec le Highlander V6, presque aussi puissant et dont le prix de base n’est que de 2 000 $ plus élevé. Mais voilà, lui aussi consomme quelque 60% plus de carburant...

Vu de l’extérieur...
L’année 2011 apporte néanmoins son petit lot de retouches esthétiques. Le nouveau Highlander se pare d’une partie avant redessinée, distincte de celle du Highlander ordinaire. Sa nouvelle calandre met d’ailleurs en valeur un gros emblème bleuté de la marque, l’écusson propre aux Toyota hybrides.

La prise d’air inférieure, beaucoup plus large que celle des modèles à moteur thermique, est encadrée par des antibrouillards circulaires à moulure chromée verticale encastrés profondément. La combinaison de ces formes donne l’impression d’un visage qui sourit. On pourrait croire que ce Highlander fait partie de la distribution du film d’animation «Cars 2»!

Le Toyota Highlander hybride arbore une nouvelle calandre distincte de celle des Highlander à moteurs thermiques. (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)