Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Highlander Hybride 2011 : premières impressions

Toyota Highlander Hybride 2011 : premières impressions

Par ,

GRAVENHURST, Ontario – Le Highlander effectue un retour en 2011 avec un look extérieur soigné et poli. Son plus grand changement demeure sous le capot où son ancien moteur V6 de 3, 3 litres a été remplacé par un moteur électrique amplifié et par un système de générateur. Afin de bonifier la performance par temps froid, le Highlander est également pourvu d’un système de récupération de la chaleur de l’échappement.

Le Highlander effectue un retour en 2011 avec un look extérieur soigné et poli. (Photo: Toyota)

Côté extérieur, la calandre, qui ressemblait à un radiateur apparent ou à une passoire, a été remplacée par une pièce faite de barreaux en chrome plus conventionnelle avec phares stylisés étroits et proéminents intégrés. La mâchoire saillante de son prédécesseur fait maintenant place à une jupe avant ornée de chrome avec phares antibrouillard enchâssés en chrome brossé. Des lignes profilées attirent le regard là où, auparavant, on ne voyait que des panneaux latéraux informes. Les élargisseurs d’ailes recourbés et les panneaux noirs créent désormais un look agressif et sportif.

Autrefois livrée en option et maintenant livrée de série, la banquette arrière est désormais présente dans tous les Highlanders, permettant, de ce fait, d’asseoir sept occupants. La troisième banquette peut maintenant se rabaisser de moitié pour une polyvalence accrue, très utile lorsque vous voulez transporter des cargaisons à la forme incongrue. La seconde banquette se glisse vers l’avant ou vers l’arrière et, offre toujours une proportion 40/20/40, question de proposer diverses configurations des sièges.

Les sièges sont confortables et l’intérieur de notre voiture d’essai est recouvert de ce que je me plais à appeler de la fourrure de souris, soit un tissu de type velours. Le cockpit arbore un bel effet bicolore gris charbonneux et gris pâle, et possède un panneau de bord circulaire qui se fond dans la console centrale. Le design de la colonne centrale encastrée est bien conçu et très simple, bien que l’affichage de l’information soit placé trop haut, hors du champ de vision du conducteur. Il aurait été plus logique de le regrouper avec les autres indicateurs. La configuration de l’affichage offre des graphiques bien pensés qui récompensent le conducteur plus consciencieux d’information afférente à la consommation d’essence et à la récupération d’énergie obtenue grâce au freinage à récupération.

Le cockpit arbore un bel effet bicolore gris charbonneux et gris pâle, et possède un panneau de bord circulaire qui se fond dans la console centrale. (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)