Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Highlander hybride 4WD-i 2012 : essai routier

Toyota Highlander hybride 4WD-i 2012 : essai routier

Le confort pour cinq, plus deux Par ,

Énorme sur la route, ce très grand véhicule familial emprunte la route verte depuis déjà plusieurs années. Le Toyota Highlander hybride 2012 propose un style de vie environnemental, comme bien d'autres modèles au sein de la grande famille Toyota. Avec une consommation hilarante de 8 L/100km en ville à l'heure de pointe et, à l'opposé, de 10 L/100km sur autoroute, on se doit de réviser nos conceptions d'un VUS en milieu urbain.

Puissance au rendez-vous
Avec un moteur de 3,5 L et des moteurs électriques qui, conjointement, déploient 280 chevaux, le Highlander ne fait pas faux bond lorsqu'on lui demande d'accélérer. C'est même très agréable de sentir qu'on peut lui faire confiance dans les dépassements ou les manœuvres qui nécessitent un peu plus de réaction!

La motorisation par assistance électrique procure beaucoup de couple à bas régime, et le système gère la régénération d'énergie de la batterie de façon à ce qu'elle ne tombe jamais à plat. De plus, à basse vitesse, on peut rouler uniquement en mode électrique.

Pour une fois, une boîte automatique à variation continue (CVT) ne m'a pas déçue. Elle n'est pas nécessairement meilleure que celles offertes sur les Suzuki Kizashi, Impreza et autres (la liste est longue). Elle est simplement installée dans le type de véhicule idéal. Il s'agit d'un véhicule familial, sans prétention sportive, lourd et possédant une bonne inertie, mais surtout, qui déploie beaucoup de couple. La boîte CVT a la tâche plus facile, et n'est pas contrainte à faire grimper le moteur à des régimes élevées.

En chaloupe sur des eaux calmes
Si l'essai de plus petits multisegments, comme le Nissan Rogue, m'avaient donné l'impression que VUS rimait avec suspension bondissante, le Toyota Highlander est tout en douceur et grâce sur les routes de campagne. On met de côté les suspensions à lattes et les rebonds dignes d'un autobus scolaire : les jambes de force à gaz et ressorts hélicoïdaux, associés aux barres stabilisatrices, font oublier les défauts de la route. Alliée à une direction dotée d'un rapport de crémaillère très satisfaisant, cette bête de près de 2 000 kg saura faire ronfler vos passagers, même en hors-route.

Question d'amplifier la sensation de calme (sauf si votre marmaille est sur le mode grabuge), le Highlander est bien insonorisé et très peu bruyant. Et même, totalement silencieux en mode électrique.

Pratico-pratique pour 5p : | 5p + 2p = -2 408 L
(C'est à dire 5 personnes + 2 personnes amène une diminution de 2 408 litres de coffre)
Ici, les maths auront raison de vous. Avec cinq passagers à bord, vous gagnerez plus d'espace coffre que nécessaire avec 1 200 L. Relevez la troisième banquette pour deux, petits de préférence, passagers et vous venez de sacrifier votre espace de chargement. Mieux vaut se munir d'un coffre sur le toit lorsque vous partez avec sept occupants, car jamais vous ne réussirez à y entrer tous les bagages dans les maigres 292 L restants. C'est moins volumineux que le coffre d'une smart!

Outre l'ombre au tableau pour les cliques nombreuses, le Toyota Highlander est d'un pratico-pratique génial. Il a été conçu pour faciliter les déplacements en famille. La rangée arrière bénéficie d'une console interchangeable, la seconde se range de façon très simple dans l'appuie-bras de la première rangée. La radio possède les boutons les plus gros jamais vus. Mais pas besoin de les voir, puisque vous pourrez les agripper sans devoir d'abord les localiser. Résultat : les yeux restent sur la route.

Les enfants s'agitent à l'arrière? Le porte-lunette au plafond peut se refermer à la moitié et servir de rétroviseur grand-angle et vue directe sur les énervés assis à l'arrière. Bien que le constructeur n'ait pas eu l'éclair de génie d'intégrer des écrans dans les appuie-têtes pour agrémenter le voyage, ce VUS possède tout de même un système audio d'excellente qualité avec haut-parleurs d'extrêmes graves. Agréable, même toute seule dedans!

Quand vient le moment d'acheter
À 42 990 $, le Toyota Highlander hybride 4WD-i 2012 est une aubaine dans le monde des VUS hybrides, puisque seules des marques de luxe en proposent depuis l'abandon du Ford Escape hybride. On peut considérer comme rival le Volkswagen Touareg TDI à 53,575 $. Les deux sont capables de procurer une consommation de 8 L/100km, mais le Highlander est moins cher et peut accommoder deux personnes de plus.

Cet essai routier de la Toyota Highlander Hybride 4WD-i 2012 a originalement été publié sur Auto-Venus.com.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota Highlander 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Toyota Highlander 4RM-i 2012
    Toyota Highlander 4RM-i 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article