Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Matrix 2006 : essai routier (Extrait vidéo)

Toyota Matrix 2006 : essai routier (Extrait vidéo)

Tout simplement ça ! Par ,

* Cliquez ICI pour visionner une vidéo sur la Toyota Matrix *

Tout simplement ça !


Directement dérivée de la Corolla, la [link artid="54687"]Matrix[/link] entame déjà sa quatrième année de commercialisation. Depuis son apparition, sa popularité n'a cessé de grimper, et la voiture accumule des éloges. Bien sûr, il ne faut pas s'étonner de ce succès, car s'il y a un véhicule qui est en tout point adapté aux besoins de la clientèle québécoise, c'est bien la Matrix. En faisant tout dernièrement l'essai d'une version de base, équipée du groupe TRD, j'ai véritablement redécouvert une voiture qui jusqu'ici, m'était quelque peu indifférente.

Design

Photo - Antoine Joubert
Trop nombreux sont les gens qui ignorent les familiales, sous prétexte qu'elles sont esthétiquement banales, ennuyeuses et peu représentatives de ce que la clientèle désire refléter comme image. C'est pourquoi les différents constructeurs proposent depuis quelques années, des voitures familiales à la fois polyvalentes et originales. Pensez tout de suite à la Protegé5, la Suzuki Aerio et la PT Cruiser, trois voitures qui ont attiré l'oeil de plusieurs acheteurs, qui auraient autrement ignoré ce genre de modèle. La Matrix, comme sa jumelle vendue chez Pontiac qu'est la Vibe, a eu le même impact. Dès son arrivée, les Québécois ont craqué pour son look original et sportif, son format intéressant, et sa grande polyvalence. Pas surprenant que les ventes provinciales de la Matrix représentent 33 % des ventes nationales.

Photo - Antoine Joubert
L'an dernier, la Matrix a reçu quelques modifications esthétiques mineures. On a notamment adouci les lignes du pare-chocs avant, modifié la calandre et les phares, et remplacé les feux arrière par des blocs à lentilles claires. Toutefois, esthétiquement, c'est l'ajout d'un groupe d'options TRD (Toyota Racing Development), qui a suscité le plus d'intérêt. Offert uniquement sur le modèle de base, il permet d'obtenir un véhicule au look dynamique, à bon compte. À l'extérieur, on le remarque par la présence de feux antibrouillards, de jupes latérales, de jantes en alliage de 17 pouces, d'un aileron arrière, d'un embout d'échappement chromé, de poignées et rétroviseurs de couleur, et de cadres de glaces latérales noirs.

Aménagement intérieur

Photo - Antoine Joubert
Ceux qui affectionnent le fait d'être positionné plus en hauteur que la majorité des automobilistes, comme dans un V.U.S. ou une minifourgonnette, se plairont certainement à bord de la Matrix. Cela permet une visibilité accrue de tous les côtés, mais transmet aussi un sentiment de sécurité qui n'est pas à dédaigner. Le conducteur prend place sur un siège parfaitement sculpté, offrant suffisamment de soutien ainsi qu'un confort notable. L'ajustement vertical de l'assise, jumelé au volant inclinable et à l'emplacement particulier du levier de vitesse, permet de trouver la position de conduite parfaite, en quelques secondes. L'espace accordé à chacune des parties du corps est plus que suffisant, et ce, même pour les passagers situés à l'arrière. Naturellement, qui dit familiale, dit coffre à bagages. Et la Matrix en offre tout un. Non pas que ses dimensions sont plus impressionnantes qu'ailleurs, mais le grand dégagement et les formes étudiées en font l'un des plus convivial du marché. Il faut également savoir qu'en rabattant la banquette, on obtient un plancher plat recouvert d'un plastique ultra rigide, dans lequel se trouvent deux rails, servant à fixer des vélos en position debout.