Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota RAV4 Limited 4RM V6 2010 : essai routier

Toyota RAV4 Limited 4RM V6 2010 : essai routier

La vision du leader Par ,

Le Toyota RAV4, ce petit utilitaire sport très populaire, est un leader. Point à la ligne. Pas en terme de technologie, ni en terme d'innovation. Il ne domine pas non plus le palmarès en terme de design exceptionnel. Pourtant au chapitre des ventes, il continue de trôner au sommet du palmarès canadien depuis des années.

Le RAV4 est un des plus aérodynamiques de sa catégorie. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Même s'il n'a pas un style agressif, ou des performances à couper le souffle, la beauté du RAV4 c'est qu'il réussit tout ce qu'il touche. Il n'est pas un champion hors tout, quoiqu’il demeure le grand spécialiste de toutes les compétences réunies. Et s’il ne s’agissait de son prix d'achat plus élevé, il représenterait sans doute le candidat idéal pour se retrouver au premier rang, toutes catégories confondues.

Un style sans éclat
Il faut bien l'avouer, le petit RAV4 de troisième génération, celui que l'on connaît actuellement, n'a pas une silhouette à faire tourner les têtes. Il a néanmoins reçu pour 2010 quelques retouches esthétiques notamment à l'avant, qui le rendent plus agréable.

Malgré tout, le RAV4 demeure un des plus aérodynamiques de sa catégorie. On a réussi à insuffler assez de courbes et des formes partout pour s'assurer qu'il n'offrira au vent qu'une faible résistance. Ces courbes viennent donc adoucir un style autrement un peu simplet.

Avouons tout de même que la roue de secours suspendue à l'extérieur comme sur les Jeep les plus durs à cuire, lui confère une allure un peu plus robuste. Simple question d'impression.

À l'intérieur, il faut admettre toutefois que le RAV4 a du style. Les commandes sont logiquement disposées, les contrôles de température faciles d'accès et de compréhension, et le tableau de bord moderne et agréable au regard.

Petit bémol, les places arrière ne sont pas si simples d'accès, puisque le véhicule est un peu haut et rend la tâche difficile aux plus petits passagers.

Second bémol, plus important cette fois, c'est la position de la porte du hayon arrière qui s'ouvre latéralement plutôt que de haut en bas comme sur la plupart des compétiteurs. Le résultat est sans conteste complexe quand vient le temps d'y insérer quelques objets en plein stationnement de centre commercial. Un bon mot cependant pour le plancher, placé un peu plus bas et facile d'accès en toute circonstance, et qui recèle un petit espace de rangement directement sous la surface.

Les commandes sont logiquement disposées et le tableau de bord moderne et agréable au regard. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)