Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Tundra CrewMax 4x4 SR5 5,7L 2012 : essai routier

Toyota Tundra CrewMax 4x4 SR5 5,7L 2012 : essai routier

L'autre camionnette pleine grandeur Par ,

Si les actes sont plus éloquents que les paroles, Toyota crie haut et fort qu'elle est arrivée sur le marché des camionnettes pleine grandeur. La Tundra se décline désormais en trois modèles à deux roues motrices, dont deux en version SR5, et huit modèles à quatre roues motrices, dont trois SR5. Au sommet de la gamme trône la Limited.

La Tundra CrewMax 4x4 SR5 se classe juste derrière la version Limited, mais ne me demandez pas de vous nommer la grosse différence entre les deux!

Monter à bord
Avant de découvrir le grand confort de la Tundra Crew Max 4x4 SR5 2012, il faut réussir à se hisser à bord, ce qui peut s'avérer problématique selon ce que vous comptez faire de votre camionnette. Sur le chantier de construction, l'absence de marchepieds ne dérange pas. Il suffit d'attraper la poignée et de grimper dans le siège très confortable du conducteur.

Mais si vous voulez faire de la Tundra votre véhicule de tous les jours, les marchepieds deviennent alors indispensables. Ils facilitent également l'accès pour les passagers et vous empêchent de tacher vos pantalons et votre manteau.

Un bureau ambulant
La Tundra CrewMax 4x4 SR5 fait belle figure en tant que bureau ambulant. La console centrale peut accueillir un ordinateur portable, de la paperasse et de la monnaie pour l'incontournable passage chez Tim Hortons. Un peu plus bas, un deuxième niveau offre assez d'espace pour un gros sac à lunch ou quelques CD ainsi qu'un assortiment de fournitures de bureau, comme une agrafeuse, un poinçon, un petit sac de poubelles ou tous les fils nécessaires pour votre arsenal de gadgets.

La salle de réunion
La banquette arrière de la CrewMax est si spacieuse qu'elle pourrait presque faire office de salle de réunion! Très confortable, elle est d'une bonne hauteur pour qu'on puisse y prendre nos aises des heures durant. S'il vous faut plus d'espace de chargement, on peut faire glisser les sièges vers l'avant et rabattre les dossiers.

Une dure réalité
Quand la caisse de la Tundra est vide, sa suspension semble brusque par rapport à une voiture. Quand on la compare à d'autres camionnettes qui peuvent tracter 4600 kg, on se rend compte qu'elle travaille en douceur. Il va sans dire, charger de gros trucs à l'arrière, comme une motoneige, aide beaucoup la cause.

Encadrée
La Tundra CrewMax 4x4 SR5 dispose d'une suspension avant plutôt traditionnelle, composée de doubles bras triangulaires, de ressorts hélicoïdaux, d'amortisseurs à gaz et d'une barre stabilisatrice. On aurait tendance à dire la même chose de la suspension arrière, avec ses ressorts multilames et ses amortisseurs à gaz. Or, Toyota brouille un peu les cartes en utilisant un cadre qui monte au-dessus de l'essieu arrière et qui s'effile légèrement, créant une configuration trapézoïdale plutôt que fermée ou en C comme on voit sur les Ford F150, Dodge Ram 1500 et les jumelles Silverado/Sierra.

Toyota soutient que le cadre suffit à la tâche, tous les essais de chargement et de remorquage auxquels j'ai participé lui donnent raison : la Tundra CrewMax 4x4 SR5 a fait aussi bien que toutes les autres camionnettes auxquelles on l'opposait.

Il faut du muscle pour tirer une remorque de 4600 kg et le V8 i-Force de 5,7 litres de 381 ch et de 401 pi-lb ne déçoit pas. Il achemine la puissance aux quatre roues à l'aide d'une boîte automatique séquentielle à six rapports avec commande au vol qui nous permet de passer entre les modes 4Hi et 2Hi à l'aide d'un bouton. De plus, un mode remorquage maintient les rapports plus longtemps à l'accélération ou quand on descend une côte, par exemple.

À ciel ouvert sur les sentiers
La liste d'équipement de série de la Tundra CrewMax 4x4 SR5 est beaucoup plus longue que la liste d'options. Des commodités comme le système de sécurité Star, qui comprend 10 coussins gonflables et un ensemble de remorquage sont livrées de série. En fait, la seule chose qui cloche sur la liste d'options, c'est le fait que le groupe Hors Route inclut un toit ouvrant...

Bref, les autres constructeurs devraient se tenir aux aguets, car Toyota est prête à jouer dans la cour des grands!

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota Tundra 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Toyota Tundra SR5 5.7L 2012
    Toyota Tundra SR5 5.7L 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article