Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Beetle 2012 Premiere+ : essai routier

Volkswagen Beetle 2012 Premiere+ : essai routier

Une Beetle d'homme Par ,

Voilà la façon la plus simple de résumer la nouvelle, pardon, nouvelle Nouvelle, euh… la dernière Volkswagen Beetle. Mon intérêt a surtout été piqué lorsque j'ai tâté le pouls du public et recueilli quelques statistiques au sujet des «chars de filles». Bref, la Beetle était perçue comme LE char de filles par excellence.

Mais ça, c’était hier.

Délicate? Non monsieur!
L’aspect physique qu’on reconnaît immédiatement et qui donne de la virilité à cette nouvelle Beetle, c’est sa ligne de toit fuyante. Exit le dôme arrondi que Volkswagen vantait autrefois dans ses campagnes publicitaires. Les piliers A et C penchent beaucoup plus vers l’arrière, conférant presque à la Volkswagen Beetle 2012 une silhouette de coupé.

Ce qui n’a pas changé, et ne changera jamais? Les passages de roues super évasés et bulbeux. Si on les enlève, on obtient essentiellement une voiture ordinaire. Un peu comme le serait Luke Skywalker sans la Force : un cultivateur d’humidité parmi tant d’autres... J’ai essayé la Premiere+, chaussée de superbes jantes de 18 pouces conçues pour elle et la Sportline. Regardez-les comme il faut, et venez me dire qu’elles ne vous font pas penser à des Porsche Fuchs. Personnellement, j’aime.

Les feux avant et arrière caractérisent également la Beetle. Ils sont toujours ronds et honnêtes à l’avant, mais ne le sont plus à l’arrière. Même s’ils se fondent bien aux nouvelles courbes du modèle, pour moi, ils constituent le point faible de l’exercice.

La fleur tombe
J’ai quelques commentaires sur l’habitacle. Ici, les Allemands nous servent la même sauce masculine qu’à l’extérieur. Ils ont enfin largué le pot de fleurs (y’était temps) et l’énorme indicateur de vitesse en demi-lune, et remplacent tout le coin gauche supérieur du tableau de bord par des instruments traditionnels. Le reste de l’interface se veut fonctionnel, bien monté et très, très allemand.

Un indice qui révèle que nous avons affaire à une Volkswagen Beetle 2012 : les éclats de couleur assortis à la carrosserie se retrouvent un peu partout dans l’habitacle. Un autre? Les sièges et la position de conduite remarquables que l'ont reconnaît à Volkswagen. L’avant est très spacieux, par contre les passagers arrière prieront avec ferveur pour une belle route lisse pour ne pas se cogner la tête contre la lunette arrière...

Je trouve ça un peu triste que Volkswagen ait « généricisé» la Beetle, pourtant le changement était plus que nécessaire. N’ayez crainte, tout n’est pas perdu : le coffre s’avère toujours étroit selon la hauteur des trucs que vous y mettez, et le bruit du vent s’infiltre encore dans l’habitacle par les portières sans cadre…

Le retour du Turbonium!
Bonne nouvelle tout le monde! Par décret de Volkswagen, la Beetle se montre à nouveau digne d’un moteur turbo! L’excellent 2.0TSI de 200 ch figure sur la liste d’options, lui insufflant une bonne dose d’euphorie. J’ai adoré le temps passé derrière le volant de la Turbo pendant les journées d’essais de l’IMPA l'an dernier. Mon modèle d’essai n’a malheureusement pas retenu leur attention.

Bon, je chiale pour chialer, le 5-cylindres de 2,5 litres de Volks est presque aussi performant. Il décoche 170 ch et 177 pi-lb de couple; il se montre donc assez fringant et livre une bonne beurrée de couple quand on en a besoin. Sous une pleine charge, le moteur peut devenir braillard, cependant si vous pouvez apprécier le grondement des cinq cylindres, vous aimerez peut-être.

Toutes les Beetle sont à traction et toutes les versions Premiere hériteront de la boîte automatique Tiptronic à six vitesses. Si vous voulez une boîte manuelle à six vitesses et les jantes clinquantes, vous devrez opter pour une Sportline… qui est équipée du 2.0T dont j'ai parlé. Honnêtement, et les langues salesretenez-vous, la Tiptronic fait une très bonne job. Elle est rapide, fluide et toujours prête. Personnellement, j’enclenchais invariablement le mode « S », où les gaz s’avivent et la boîte maintient un rapport avec la poigne d’un maître de kung-fu.

Voilà peut-être pourquoi j’ai trouvé que, n'ayant pas réussi à brûler moins de 10 litres aux 100 kilomètres, la petite Beetle était assoiffée,. Si vous parvenez à être plus économe que moi, vous consommerez tout de meme plus de 8 litres sans problème.

Je n'y suis pour rien! La Volkswagen Beetle 2012 fait preuve d’une bonne maniabilité, sans blague. Elle tient encore mieux la route qu'on ne se l’imaginent, et brisera les illusions de certains qui croyaient connaître la vraie nature de la Beetle.

Une chose me retenait. La pédale de frein transmet quelques-unes des pires sensations que j’ai vécues depuis très longtemps. Les anciennes Toyota détenaient le titre: strictement rien ne se passait en enfonçant les deux premiers pouces de la pédale. Idem chez la Beetle 2012. Heureusement, une fois que les étriers finissent par serrer les disques, la voiture arrête et très bien en plus.

Vive la Golf
Tirée à quatre épingles, ma Premiere+ faisait sa fraîche et comprenait l’unique option offerte : le toit ouvrant électrique et panoramique. À 26 575 $ + 1400 $, la Premiere+ n’est pas donnée. Pour la même somme, je jetterais plutôt mon dévolu sur la Golf TDI DSG, cinq portes et l’ensemble multimédia; le tout pour moins de 200 $ supplémentaires. Les deux portières supplémentaires, le moteur diesel et la boîte DSG en valent la peine. Bon, il faudrait que je fasse le deuil des jantes de 18 pouces et de quelques gadgets à l’intérieur, mais la Golf convient mieux à mon p’tit train-train quotidien.

Il s’agit d’une voiture beaucoup plus traditionnelle, mais si vous avez envie de conduire une Beetle, pour quelque raison que ce soit, consolez-vous : on ne parle plus d’un char de fille, mes amis! À moins, bien sûr, que vous comptiez l’assortir d’une paire de sourcils et de longs cils sculptés…
 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volkswagen Beetle 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Volkswagen Beetle Premiere + 2012
    Volkswagen Beetle Premiere + 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article