Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen CC 2.0 TSI Highline 2013 : essai routier

Volkswagen CC 2.0 TSI Highline 2013 : essai routier

Des choix malheureux Par ,

Autrefois acclamée pour son esthétisme à couper le souffle, la nouvelle Volkswagen 2013 CC a malheureusement perdu beaucoup de son attrait initial. Lors de son lancement, en 2009, sous le nom de Passat CC, le monde de l'automobile n’avait d’yeux que pour sa silhouette, sa conception avant-gardiste et tout ce que nous sommes venus à anticiper de Volkswagen.

Ces éléments sont encore présents et la nouvelle CC 2013 offre en plus un habitacle à l'esthétisme remarquable, des sièges ultra-confo et des options de boîtes de groupe motopropulseur. La version revampée 2013 a permis d’adoucir ses lignes saillantes et de modifier son nez plongeant, mais son audace s’est estompée pour se fondre dans le courant dominant.

Du point de vue du conducteur et du passager, ça reste une excellente voiture, mais sur un terrain de stationnement, la nouvelle ligne du nez lui a fait perdre littéralement tout son prestige. Malgré tout, la Volkswagen CC se comporte toujours aussi bien.

Beaucoup d’efforts pour peu de résultats
On pourrait comparer la Passat CC première version à une lame finement ciselée munie d’une garde, d’une poignée et d’un pommeau raffinés : maniement vif et grande allure. Même les feux arrière d'aspect douteux sont malgré tout bien intégrés. C’est dans l'espoir d'attirer plus (toujours plus) d’acheteurs que Volkswagen a délibérément banalisé la CC 2013.

Malgré ses nouvelles lignes plus douces et moins extravagantes (dans la mesure où l’on peut affubler une voiture allemande de ce qualificatif), c’est le carénage avant de la Comfort Coupé 2013 qui a le plus souffert de cette opération de rajeunissement.

À vrai dire, le reste de la voiture a très peu changé. Les phares arrière ont été mis au goût du jour, manière Vdub. Le nouveau carénage trahit l’ancienne version sans le punch visuel de celle-ci. En fait, c'est un beau gâchis.

L’habitacle est magnifique, comme toujours chez Volkswagen, et ça ne devrait pas changer. Honnêtement, dans la gamme sous les 40 000 $, l’habitacle de la Sportline CC 2013 (prix de base suggéré de 35 125 $) n’a pas son pareil sur le marché.

Parmi les points forts, mentionnons les sièges qui semblent avoir été empruntés à une Audi de 80 000 $ : en plus d’être superbes, ils sont fermes et très confortables. La disposition simple et symétrique du tableau de bord est attrayante à l'œil, l’assemblage est soigné et la finition est agréable au toucher.

En terrain connu
Les membres de la famille Volkswagen sont réunis par plusieurs similitudes que l’on trouve entre chaque gamme de produits. Elles sont sportives, les volants sont bien conçus et les jauges sont toujours parfaitement lisibles et splendides pour ne donner que ces exemples.

Les groupes motopropulseurs sont un autre exemple : la plupart des réglages de la Volkswagen CC 2013 ont été faits en fonction du moteur turbo TSI 2.0 L de 200 chevaux, l’un de mes 4 cylindres préférés, toutes marques confondues. À tel point que j’en ai acheté une. Et puis, j’ai un faible pour la boîte de vitesses DSG de Volkswagen. On trouve cet agencement dans la GLI, la GTI et la Beetle Turbo. Le même moteur se retrouve aussi sur d’autres modèles.

Le plus impressionnant est de voir comment tout cela est parfaitement réglé. L'accélérateur réagit dès l'instant où l’un des embrayages s’accouple au volant moteur et, sans hésitation discernable, le 2.0 T précipite la voiture vers l'avant. Les changements de rapports sont immédiats puisque le deuxième embrayage est déjà positionné. Le conducteur ressent alors une accélération puissante tandis que le régime moteur chute en douceur.

L'autre aspect très apprécié de ce groupe motopropulseur est sa consommation de carburant très raisonnable. Malgré ma propension à enfoncer l’accélérateur au tapis, j'ai maintenu une moyenne 9,5 L au 100 km.

La route vue d'un coupé quatre portes
Malgré son moteur TSI 2.0, la Volkswagen CC 2013 n’est pas une fusée volant à basse altitude, mais c’est une routière efficace et rapide et elle est extrêmement agréable à conduire. L'autre option de moteur, le VR6 3,6 L développant 280 chevaux, est un autre favori du groupe. Livrée en version standard avec le système 4MOTION AWD, la Volkswagen CC Highline 2013 est presque une voiture sport, mais capable d’affronter tous les climats et elle ne coûte que 48 475 $.

Comme pour toutes les voitures VW, la CC 2013 est très polyvalente, surtout sur la route. La suspension entièrement indépendante de la voiture offre un confort élevé tout en permettant une conduite équilibrée et sûre à grande vitesse.

Le réglage de la direction à crémaillère électromécanique est impeccable, comme toujours, et la direction est parfaitement adaptée aux ressorts et jambes de force de la CC 2013. Bien campé sur un châssis bien équilibré en toute circonstance, il ne vous reste qu'à choisir entre faire une balade ou profiter de sa conduite sportive.

Même si ce n’est pas la voiture la mieux insonorisée sur la route, en partie à cause des portes sans cadre qui lui donnent une allure rétro trop cool, la CC 2013 parvient malgré tout à faire le bonheur des ses quatre passagers. La visibilité est l'un des rares défauts de la voiture, et c’est une chose avec laquelle il faut composer lorsqu'on choisit un Coupé Confort Volkswagen.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volkswagen Passat CC 2013
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Gallerie de l'article