Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Golf City 2008 : essai

Volkswagen Golf City 2008 : essai

Par ,

Une Allemande des plus abordable

Vous adorez les voitures allemandes, mais vous n'avez pas les moyens de vous en procurer une?

Je crois que vous n'avez pas assez magasiné.

Il est vrai que les Audi, BMW et Mercedes sont un peu (lire: très) dispendieuses, surtout si vous venez de sortir de l'école ou que vous en êtes à votre premier achat.

La gamme City a été renouvelée pour 2008.

Toutefois, il y a une marque allemande à l'autre bout de l'alphabet que vous ne devriez pas oublier: Volkswagen. Rappelez-vous que ce nom signifie «voiture du peuple». Et qui dit peuple, dit abordable.

Abordable, mais pas bon marché
La Golf City se vend à partir de 15 300 $ et, même quand on ajoute une panoplie d'options, la facture dépasse rarement les 20 000 $. Vous pourriez faire bien pire avec une telle somme d'argent.

À certains égards, la Golf City dégage une impression de qualité qui fait mentir son prix. Les montants avant recouverts de tissu et les garnitures intégrées aux portières sont des caractéristiques qu'on retrouve normalement dans des véhicules plus dispendieux. Il y a même des accents métalliques au fini satiné autour de l'interface audio et sur les portières. En outre, la plupart des boutons et commandes paraissent solides lorsqu'on les manipule. Bref, la Golf City a un cachet typiquement allemand.

Son habitacle se veut un excellent endroit pour décompresser après une dure journée d'étude ou de travail, surtout dans le siège du conducteur, devant le magnifique tableau d'instruments au rétro-éclairage bleu électrique. S'il existe une voiture de moins de 20 000 $ qui crée une ambiance nocturne plus agréable que cette Golf, je ne l'ai pas encore vue.

Espace intérieur
Le siège à hauteur ajustable et la grande surface vitrée offrent une bonne position de conduite et une excellente visibilité. L'accès à l'habitacle ne pose aucun problème et autant le conducteur que le passager avant bénéficient d'un généreux dégagement. En contrepartie, les sièges sont un peu fermes, tandis que la grosse molette en plastique qui permet d'incliner les dossiers est difficile à atteindre et à manipuler en étant assis... à moins d'être contorsionniste ou très fort.

Le dossier de la banquette arrière est divisé et facilement rabattable, permettant ainsi de charger de longs objets. Le coffre, en soi, est étonnamment volumineux. La Golf City ne propose peut-être pas le plus grand volume de chargement de la catégorie, mais on peut y loger la majorité de nos bagages et de notre matériel de camping. Malheureusement, il n'y a pas de lumière de courtoisie pour illuminer l'aire de chargement le soir venu.

Le rétro-éclairage bleu électrique crée un bel effet.