Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Golf Sportwagon 2015 : premières impressions

Volkswagen Golf Sportwagon 2015 : premières impressions

La vraie Sport Wagon Par ,

Austin, TX. - La tendance des petits véhicules utilitaires est énorme. C’est tout comme si les consommateurs se sont tous réveillés un matin et se sont dit qu’ils ne voulaient plus de leurs gros VUS.

L’espèce « familiale » est appelée à disparaître depuis belle lurette, mais selon moi, ces voitures sont toujours de la bonne dimension. La majorité des constructeurs a abandonné la catégorie, pourtant un tout petit échantillon y demeure encore fidèle et c’est à eux que je m’adresse quand je dis un gros merci. La course aux VUM compacts est un autre cancer à la survie de la familiale et donc, l’introduction d’une nouvelle petite « wagon », la seule sur le marché nord-américain, prend beaucoup de fric. 
    
Risque calculé
En 2014, le Groupe Volkswagen (VAG) a enregistré des revenus de l’ordre de 215 milliards de dollars. On peut donc comprendre que Volkswagen ait justement les poches pleines. En dépit de l’abondance de fonds, Volkswagen n’est pas dupe. En étant seule dans la catégorie, elle s’assure d’un certain nombre de ventes.

La Golf Sportwagon 2015 n’est qu’un seul membre de la famille Golf, mais selon moi, elle est la plus polyvalente et la plus jolie. La version à hayon est déjà plurivalente, toutefois une ligne de toit allongée permet une toute nouvelle ouverture sur le monde. 

Familiale macho
La 7e génération de la Golf introduite il y a près d’un an est tout simplement superbe. Parmi ses pairs dans la catégorie des voitures compactes, peu arrivent à reproduire son niveau d’élégance. 

Volkswagen a donc pris la Golf, lui a gonflé le derrière sans trop affecter ses proportions et a créé une voiture non seulement adaptée à la famille, mais qui ne fera pas honte à ses propriétaires. La calandre signée Golf demeure intacte et si votre budget vous le permet, optez pour les phares avec DEL pour un look encore plus dynamique. 

La Sportwagon de 7e génération a tous les attraits de la Golf comme le pilier « D » qui est repris du pilier « C » de la version à hayon. Le produit final est d’apparence musclée et ne passons pas sous silence le fait que la couleur Rouge Tornade soit de retour!

Habitacle spacieux
Prendre place dans la Sportwagon est un jeu d’enfant. Justement, à ce sujet, la grande ouverture des portes permet de placer facilement un siège d’enfant sur la banquette arrière. Quatre adultes peuvent y prendre place dans le plus grand confort ainsi que tous leurs effets. D’emblée, le coffre peut accueillir 860 litres de « stuff » avec le dossier arrière en place. Comme tel, elle fait fi de plusieurs VUM et lorsque la banquette s’incline, le volume du coffre grimpe à 1880 litres. C’est fou. La dernière Passat familiale était à peine plus volumineuse et c’était une voiture intermédiaire. 

La planche de bord de la nouvelle Golf est un autre élément qui joue un rôle important dans l’image sophistiquée de la voiture. L’ergonomie y est excellente et on ne peut qu’apprécier le volant qui propose une superbe prise. Ma seule plainte est au sujet de l’interface et de l’écran tactile, par contre ces derniers seront révisés pour l’année-modèle 2016. 

Groupes propulseurs modernes
Dès son arrivée, la Golf Sportwagon sera mue par 2 moteurs 4 cylindres des plus efficaces et agréables. De série, ce sera le 1,8L TSI turbocompressé de 170 chevaux qui pourra remplacer le fameux 2,0L TDI diésel turbocompressé qui lui, développe 150 chevaux. 

Le 1,8 TFI me surprend à chaque instance par le bienfait de sa puissance aisée. Ses 200 lb-pi de couple (avec la boîte automatique à 6 rapports – 185 avec la boîte manuelle à 5 rapports) sont disponibles à partir de seulement 1600 tr-min et ce, jusqu’à 4200. 

Le TDI est enchanteur même si le TSI est puissant et frugal. Mon cœur lui appartient puisque ses 236 lb-pi de couple (en vigueur de 1750 à 3500 tr-min) sont d’une efficacité presque alarmante. De plus, la cavalerie maximale entre de plein fouet à 3500 tr-min et n’oublions pas qu’un pied droit raisonnable peut atteindre une consommation aussi basse que 6,5 L/100 km.

La transmission idéale : DSG
Avec le moteur TDI, la transmission à double embrayage automatisée à 6 rapports DSG est optionnelle à la manuelle à autant d’engrenages. Voilà, je ne vieillis pas à ce point, mais je suis maintenant plus pragmatique puisque la DSG se prête aussi bien au boulot d’une automatique qu’à une manuelle grâce à ses palettes montées au volant. 

Se conduit comme une VW
Prendre la route au volant de la Golf Sportwagon n’exige aucun compromis lorsque comparé à la version 5 portes à hayon. En fait, le coffre plus ample permet d’y mettre plus d’objets et d’éviter de mettre un coffre de toit améliorant l’aérodynamisme et du même coup, l’apparence de la voiture. Le léger excédent de poids de la familiale versus la 5 portes ne se remarque pas. L’assistance de la direction est bien jugée et les qualités en tant que bonne routière de la Golf ne sont pas affectées. La tenue de route est sportive tout en étant confortable.  

En tant que voiture unique en son genre, la Golf Sportwagon est non seulement une familiale sans conciliation, mais s’avère particulièrement plaisante à conduire. Voici donc la voiture idéale pour les parents de petites familles qui aiment conduire. 

Moi?
De mon côté, la Golf Sportwagon offre tout ce dont j’ai et j’aurai besoin. La venue imminente de la traction intégrale 4Motion en fera ma voiture, mon but étant de fonder une famille dans un futur rapproché. Je vais devoir attendre pour l’année modèle 2017, mais je suis patient. 

L’année-modèle 2015 sera courte car les 2016 seront déjà en concessions cet automne. Quelques ajustements seront effectués à l’interface ainsi qu’à l’utilisation de l’écran. 

La gamme de prix 2015 débute à 22 495 $ pour une Trendline manuelle TSI. Une Highline TDI DSG tout équipée se détaille pour un peu plus de 36 000 $. Les 2016 pourraient voir leurs prix augmenter légèrement si le dollar canadien continue de perdre du terrain contre la piastre américaine. 

Les nouvelles Sportwagon 2015 arrivent en concessions en ce moment. 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volkswagen Golf Sportwagon 2015
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler