Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Golf TDI familiale Highline 2010 : essai routier

Volkswagen Golf TDI familiale Highline 2010 : essai routier

La petite qui veut se faire grande Par ,

Avouons-le, de l'extérieur la Golf familiale (qui est en fait la nouvelle version de la Jetta tout simplement) a des airs de famille Volkswagen. Elle reprend bien entendu l'avant traditionnel de la nouvelle Golf, mais décline son arrière à l'image de l'ancienne Jetta. Résolument germanique dans le style, elle n'a rien de spectaculaire, mais demeure attrayante, et surtout de dimensions intéressantes, particulièrement pour une familiale. Ce qui explique entre autres, la raison de son existence dans un créneau où elle est presque seule.

La Golf familiale est en fait la nouvelle version de la Jetta tout simplement. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

À l'intérieur, à l'image de la Golf à hayon, elle subit un nouvel aménagement, incluant de nouveaux matériaux, un assemblage plus raffiné et un style qui continue de définir la personnalité de VW par sa simplicité et son efficacité.

Bien entendu, dans la version haut de gamme Highline, l'intérieur en propose un peu plus que sur la version de base. Ici, on retrouve notamment des sièges à la carrure plus sportive - qui n'ont pas fait l'unanimité, certains les trouvant un tantinet trop ajustés pour être confortables - une console centrale munie d'un écran tactile d'affichage (mais attention, pas de système de navigation) et un toit ouvrant de dimensions titanesques dont seule la partie avant peut se glisser vers l'arrière. On en est quitte pour beaucoup de lumière, et pas mal de vent aussi.

Affaire de famille
La vraie raison d'être de la Golf familiale, c'est évidemment la famille. Ici, c'est donc de superficie et de polyvalence dont il est question, un domaine dans lequel la Golf Wagon n'a pas de complexe. L'espace réservé aux passagers arrière est correct, sans excès ni de grandeur, ni de petitesse. Les passagers y sont à l'aise, bien que l'usage pour trois, risque de profiter à de jeunes enfants plutôt qu'à des adultes consentants.

En revanche, deux passagers y trouveront suffisamment de place pour survivre aisément à de longues randonnées. Et si ce n'était de la suspension qui procure un peu trop de sensations à l'arrière, le tout serait presque parfait.

Impossible aussi d'oublier l'aire de chargement arrière. Cette fois, VW frappe dans le mille. L'étendue est vaste, facile d'accès, et n'est pas véritablement troublée par les roues qui envahissent l'habitacle. Mieux encore, on peut facilement rabattre les sièges de deuxième rangée pour l’agrandir davantage.

À l'intérieur, elle subit un nouvel aménagement, incluant de nouveaux matériaux et un assemblage plus raffiné. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)