Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Jetta 2.0T 2006

Volkswagen Jetta 2.0T 2006

L'énergie du turbocompresseur aide la Jetta à maintenir sa fougue Par ,

L'énergie du turbocompresseur aide la Jetta à maintenir sa fougue

Un châssis communicatif, la fougue d'un turbocompresseur, un espace abondant pour cinq passagers, un coffre ultra volumineux et un prix
Un châssis communicatif, la fougue d'un turbocompresseur, un espace abondant pour cinq passagers, un coffre ultra volumineux et un prix raisonnable; voilà la recette de la toute nouvelle Jetta 2006. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
raisonnable; ajoutez l'emblème de Volkswagen et vous avez la recette de la berline Jetta 2006, plus précisément la version dotée du nouveau moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,0 litres développant 200 chevaux et de la transmission automatique à six vitesses à passage direct et mode manuel Tiptronic. (Précisons qu'une boîte manuelle à six vitesses est offerte de série pour les puristes de la conduite.) Voilà beaucoup de composantes importantes à retenir, ce qui est un gage de l'ingénierie remarquable permettant à la Jetta de livrer une performance accrue et soutenue.

La nouvelle (et cinquième) génération de la Jetta a fait son entrée au milieu de l'année 2005. À ce moment, elle n'offrait que le moteur à cinq cylindres en ligne de 2,5 litres développant 150 chevaux - moins énergique. Le 2.0T est
La Jetta 2.0T se démarque vraiment par sa performance époustouflante, rendue possible par le petit mais puissant moteur qui se cache sous son capot. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
disponible depuis peu dans la nouvelle Jetta, dont les proportions élargies en font maintenant une berline intermédiaire au lieu de compacte (elle affiche seulement un pied-cube de moins que la Passat 2005). La Jetta 2.0T se démarque vraiment par sa performance époustouflante, rendue possible par le petit mais puissant moteur qui se cache sous son capot. Celui-ci remplace l'ancien moteur turbocompressé de 1,8 litre de Volkswagen (qui produisait 180 chevaux dans la Jetta). Le couple a aussi été augmenté, passant de 180 à 207 lb-pi.

Par surcroît, ces 207 lb-pi de couple sont générées dès 1800 tr/min, ce qui a de quoi faire des jalouses parmi les berlines à moteur V8.
La Jetta 2.0T affiche un temps de 7,1 secondes entre 0 et 100 km/h (avec la transmission à passage direct). (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
Croyez-moi, même avec une légère pression sur l'accélérateur, la Jetta explose comme un feu d'artifice. Le dispositif de contrôle électronique de la traction fait de son mieux pour empêcher les roues de patiner, mais il aurait été souhaitable de compter sur le système de traction intégrale 4Motion de Volkswagen afin d'éliminer toute perte d'énergie. Si c'était le cas, la Jetta serait un véritable missile qui ferait encore mieux qu'un temps de 7,1 secondes entre 0 et 100 km/h (avec la transmission à passage direct). Ceci dit, n'allez surtout pas croire que la Jetta turbocompressée perd de sa vigueur une fois sur la route. Au contraire.

Tout au long de l'accélération, le petit turbo à quatre cylindres de cette
La transmission automatique à six vitesses à passage direct et mode manuel Tiptronic de la Jetta 2.0T 2006 est très sophistiquée. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
Volks se maintient près de la ligne rouge, les rapports s'enchaînant rapidement à un régime optimal. La transmission automatique à six vitesses à passage direct et mode manuel Tiptronic est très sophistiquée. Employant un système de double embrayage, elle garde le prochain rapport engagé mais non actif; quand vient le temps de changer, elle active le rapport supérieur déjà engagé en seulement quelques centièmes de seconde. Résultat: on obtient des changements de rapports instantanés et dépourvus de la perte de puissance temporaire associée aux boîtes automatiques conventionnelles. Cette technologie est de plus rehaussée par l'embrayage à mode manuel Tiptronic de Volkswagen. Les passages ascendants sont dignes d'une F1, autant en rapidité qu'en sonorité. À l'inverse, les passages descendants sont excitants, car la transmission ajuste automatiquement le régime du moteur à la vitesse de la voiture. Bref, avec cette Jetta, on peut conduire comme un pro sans aucune expérience au préalable.