Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Passat 2.0T 2006

Volkswagen Passat 2.0T 2006

Se sentir millionnaire ne coûte que 30 000$ Par ,

Se sentir millionnaire ne coûte que 30 000$

La grande berline familiale : un véhicule noble et dominant, le mode de transport officiel des banlieusards. Chaque jour, des millions de Nord-Américains se réveillent, prennent leurs clés et sortent pour se
La Volkswagen Passat 2006 2.0T : la dissidente des berlines familiales ennuyantes. (Photo : Justin Couture, Canadian Auto Press)
 
replonger dans le monde extérieur, derrière le volant d’une berline intermédiaire, sinon derrière celui d’une minifourgonnette ou d’un véhicule utilitaire sport. Il semble qu’une personne, provenant sans doute d’une de ces grandes firmes japonaises, ait décidé que la fiabilité et le confort ne peuvent être réunis sous la forme d’un véhicule spacieux, confortable pour 5 personnes et offert à un prix raisonnable.

Avec toutes ces nouvelles berlines familiales introduites prétendant être supérieures aux modèles qu’elles remplacent, le segment des berlines intermédiaires s’approche dangereusement du gouffre de l’ennui; une fois à l’intérieur de ces machins en métal, il n’y a rien d’autre à faire que de passer à travers la corvée quotidienne. Il est difficile de sentir la route sur la direction, et si on peut sentir de quoi, c’est bien un sous-virage soutenu, mais brutal dans les courbes serrées. Les automobilistes se satisfont souvent d’un peu plus que l’avantage d’avoir un produit fiable qu’ils doivent remplir d’essence et amener au garage pour y faire faire l’entretien recommandé. Malheureusement, écrire au sujet de tels somnifères roulants n’est devenu qu’un simple examen ennuyeux et, je dois l’admettre, une épreuve endormante.

Les gens de chez VW ont dû se sentir flattés de savoir que leurs rivaux domestiques comme étrangers se soient servis de la Passat comme point de référence pour la construction de leurs machines intermédiaires. (Photo : Justin Couture, Canadian Auto Press)
 
À mon avis, l’antidote à ce problème est d’essayer quelque chose de totalement différent, quelque chose qui n’est pas conduit par le commun des mortels et qui ne transporte pas n’importe qui ou n’importe quoi. La nouvelle Volkswagen Passat se prête très bien à cette définition. Comme la quatrième génération de VW Golf/Jetta, la cinquième génération sortante de la Passat a transformé le visage de Volkswagen en Amérique du Nord. Ce fût une décision audacieuse de la part de Volkswagen d’utiliser la Audi A4 comme plateforme de départ. Par contre, elle a apporté ses fruits en amenant un haut niveau de raffinement et les manières routières à l’européenne. Cela est sans compter la qualité de construction provenant d’une jolie carrosserie et d’un habitacle bien dessiné qui a aisément surclassé la concurrence. Les gens de chez VW ont dû se sentir flattés de savoir que leurs rivaux domestiques comme étrangers se soient servis de la Passat comme point de référence pour la construction de leurs machines intermédiaires.

Pour la sixième génération, la Passat perd son lien avec Audi, elle partage maintenant ses principales composantes mécaniques avec la Golf/Jetta Mk.V afin de réduire les coûts de production sans les économies de bouts de chandelle. L’architecture flexible conçue par VW comprend certaines composantes importantes afin de s’assurer la supériorité de la nouvelle Passat par rapport au modèle 2005. Parmi elles, on compte le système de direction électromécanique, les jambes de force McPherson à l’avant et le système de suspension multibras à l’arrière. Aux endroits où il est disponible, le système de traction intégrale 4motion utilisant le système Haldex compact peut être introduit sur la nouvelle plateforme plus imposante. Il faut cependant faire bien attention, la plus récente Passat n’est pas une Jetta hyper gonflée, mais plutôt une mini Phaeton.