Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Jetta TDI 2.0L Highline 2012 : essai routier

Volkswagen Jetta TDI 2.0L Highline 2012 : essai routier

Bien galbée Par ,

Abandonnant tous les caprices de style de la génération précédente, la Jetta nous revient en 2012 sous forme d’une quatre-portes berline TDI Highline savamment sculptée. Les phares se fondent à la calandre, qui elle, se mêle harmonieusement au capot et aux ailes. Le parebrise cède la place à un généreux toit vitré, qui plonge à son tour vers le coffre et son petit nez retroussé. Achevant le tout, les grands feux arrière surélevés ne se saliront pas trop dans la sloche et la gadoue!

Prendre ses aises
L’habitacle de la Jetta TDI Highline a grossi au fil des ans. Les grandes portières facilitent l’accès, peu importe votre degré d’agilité. Les baquets avant réconfortent leur passager : Volkswagen les a subtilement moulés pour qu’ils épousent confortablement la plupart de gabarits durant des heures.

La banquette arrière n’est peut-être pas vaste, mais elle fait très bien l’affaire. Dommage que la Jetta n’existait pas quand j’étais ado, à l’époque où les ciné-parcs faisaient fureur! En effet, des choses très intéressantes pouvaient se passer sur la banquette s’il y avait assez de place… Aujourd’hui, la Jetta offre un bon dégagement pour les genoux vu les dossiers concaves des sièges avant. Les grandes échalotes devront toutefois s’en remettre à la bienveillance des passagers assis devant eux. Le dégagement pour la tête semble adéquat et je ne me suis jamais cogné contre le plafond.

Pour la marmaille
On peut aisément fixer deux sièges pour enfants sur la banquette, mais l’arbitre assis entre les deux se trouvera un peu à l’étroit. Vous n’aurez aucun problème pour installer les bambins grâce aux grandes portières : finies les visites chez le chiro après chaque sortie en famille!

Saveur européenne
Avec la Jetta, Volkswagen a créé un environnement de conduite expressif, confortable et facilement adaptable. Puisque le siège du conducteur se règle manuellement, j’ai mis environ une minute pour trouver une position agréable. Deuxième étape : comprendre le groupe d’instruments. Volkswagen a su conserver une délicate saveur européenne tout en fournissant l’information nord-américaine requise. Un bémol : la chaîne stéréo. En effet, quand on éteint la radio, on éteint tout, y compris le GPS. Il faut trouver la commande de sourdine ou baisser complètement le son pour continuer à consulter ledit GPS. J’ai dû m’y habituer, non sans m’énerver à quelques reprises…

Sans additifs
On doit également apprivoiser le moteur diesel de 2,0 litres de la Jetta TDI Highline 2012 (on peut opter pour des moteurs à essence de 2,0 et 2,5 litres aussi). Cette mécanique TDI particulière utilise du diesel à très faible teneur en soufre et ne nécessite pas de liquide d’échappement diesel pour respecter la norme d’émissions Tier 2 Bin 5 actuellement en vigueur pour tous les moteurs. De plus, même si la cavalerie de 140 chevaux semble ridiculement modeste, grâce aux 236 lb-pi de couple disponibles dès les premiers tours de roue, cette Jetta ne traîne pas de la patte!

Le respect s’impose
Contrairement aux rivales à essence de la Jetta, comme la Subaru Impreza ou la Mitsubishi Lancer, j’ai découvert que je devais appuyer délicatement sur l’accélérateur au décollage. Un peu trop d’enthousiasme, et les roues avant se mettaient à glisser, l’antipatinage embarquait et mon plaisir s’évaporait. Même son de cloche quand je voulais dépasser quelqu’un : brusquer la boîte DSG à six rapports entraîne une réaction en chaîne semblable.

De l’autre côté de la médaille, en accélérant doucement sur les routes glacées, la Jetta se montrait docile et emballante. En ville, elle change de voie sans rechigner et se laisse aisément stationner en angle. Les manœuvres en parallèle nécessitent un peu plus de patience, par contre : la voiture derrière moi semblait plus proche qu’elle ne l’était réellement vu le coffre carré de la Jetta.

Hakuna Matata
Ce diesel ne m’a donné aucun problème pour le démarrage à froid, car la température n’a jamais chuté en bas de -20 °C. Plus frisquet que ça, et je pense que je l'aurais branché pour en avoir le cœur net; le moteur et l’habitacle se réchaufferont aussi plus vite.

Après la Jetta TDI, vous ne regarderez plus les véhicules diesel du même œil. En effet, vous serez surpris de constater à quel point elles se débrouillent bien dans notre climat nordique!

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volkswagen Jetta 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Volkswagen Jetta 2.0L Highline 2012
    Volkswagen Jetta 2.0L Highline 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article