Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Jetta TDI 2.0L Highline 2012 : essai routier

Volkswagen Jetta TDI 2.0L Highline 2012 : essai routier

La solution hybride Par ,

Si le moteur diesel qui propulse la Jetta TDI pouvait parler, il dirait probablement « la Jetta est une super voiture, mais c’est uniquement grâce à moi ». En toute vérité, ça l’est.

Le diesel est un modèle d’excellence
J’ai conduit bon nombre de voitures hybrides, dont une Ford Fusion Hybrid qui m’avait été attribuée comme voiture de fonction et que j’ai conservée durant plus d’un an, mais aucune d’elle n’a été, à mon avis, aussi économique et simple à conduire que la Jetta diesel de Volkswagen.

L’engin TDI (Turbocharged Direct Injection) de 2,0 L qui propulse la compacte – quoique spacieuse – berline Jetta tire comme un train de marchandises tout en générant une impressionnante économie de carburant, sans qu’il faille pour cela modifier ses habitudes de conduite pour se prévaloir de la propulsion électrique comme avec une hybride.

Avec la Volkswagen Jetta TDI 2012, rien à signaler derrière le volant. Pas d’affichage de graphiques sophistiqués qui indiquent d’où provient l’alimentation et comment elle fluctue au travers d’un système plus complexe que les ondes cérébrales d’Einstein.

Sérieusement, tout ce ramassis technologique est-il absolument nécessaire pour faire durer un litre de carburant ? Il semblerait que non.

La cote de consommation de la Jetta TDI 2012 est de 6,7 L/100 km et de 4,7 L/100 km en ville et sur route respectivement. Dans les faits, ma consommation nette combinée fut de 5,6 L/100 km pour une balade en ville, puis jusqu’à l’autoroute pour finalement revenir en ville.

C’est autrement mieux que le retour que j’obtiens en conduisant un véhicule hybride.

Maintenant que nous avons établi le diesel comme étant un modèle d’excellence (du moins à mon avis) dans le combat qui se livre entre puissance et économie, allons voir de plus près ce que la Jetta a à offrir.

Propre et conservatrice
J’aimerais pouvoir appliquer ces qualificatifs à nos politiciens, mais bon…

Mais je me console, car ces qualificatifs conviennent très bien à une certaine voiture. La Jetta 2012 est gracieusement proportionnée, et très agréable à regarder pour ma part. Ce n’est peut-être pas un chef-d’œuvre d’architecture automobile, par contre dans quelques années, elle n’aura pas l’air complètement démodé comme certains des vêtements qui traînent au fond de ma garde-robe.

Dès qu’on prend place à l’intérieur de la Jetta, on est séduit par son intérieur efficace, confectionné à partir de matériaux de très haute qualité. Mon modèle d’essai , la version Highline de la lignée, m’a permis d’être confortablement installé sur des sièges en cuir chauffés pendant que ma main empoignait le bras de vitesse DSG.

DSG et diesel : un duo convoité
Revenons à nos discussions sur le moteur diesel, car je suppose que c’est de diesel dont il est question ici, qui, dans le cas de la Jetta offre 140 chevaux. Mais plus intéressant encore : le couple. Car un moteur diesel procure beaucoup, beaucoup de couple.

Avec 236 lb-pi à seulement 1 750 tr/min, la Jetta TDI s’élance sans effort, autant sur une route plane qu’à forte inclinaison. Cette caractéristique est un pur bonheur, qui ne fait qu’augmenter grâce à la boîte automatique à passage direct à 6 vitesses (DSG) de VW.

Le système DSG à double embrayage est essentiellement une transmission manuelle qui change automatiquement de vitesse, et ces changements se produisent bien plus rapidement que quiconque pourrait le faire. Poussez la Jetta TDI à fond après un arrêt et il se produira deux choses : un déversement massif de couple aux roues avant et le passage aux trois premières vitesses en un temps record.

Finissons avec un dernier commentaire sur le diesel avant de clore le chapitre de cet aspect prédominant de la Jetta TDI : la motorisation diesel est un peu bruyante, plus en tout cas que son équivalent à essence. Cela étant dit, j’ai aimé le son du moteur TDI et le ronronnement de ses harmoniques à bas régime, ce qui fait de la Jetta TDI une voiture extrêmement plaisante à conduire pour tout mordu de mécanique.

Derrière le volant
Que l’on soit mordu de mécanique ou tout simplement de nature économe, la Jetta TDI 2012 plaira à coup sûr. Elle offre une expérience de conduite plutôt unique qui combine une économie de carburant et une dynamique de conduite passablement inspirante.

Il n’y a pas si longtemps, j’ai suivi une journée de cours de conduite avancé qui se pratiquait sur des voitures Jetta.

Le cours comportait une bonne dose de manœuvres à haute vitesse qui auraient poussé n’importe quelle voiture à ses limites. J’ai beaucoup appris sur la conduite sur piste, mais j’ai surtout été impressionné par la manoeuvrabilité exceptionnelle de la Jetta.

Cette berline confortable et agréable à conduire est pourtant remarquablement athlétique et combien gratifiante quand on lui fait mordre les routes sinueuses. Elle fait preuve d’une compétence remarquable aux arrêts, grâce à des freins dont le maniement trahit les origines allemandes.

C’est uniquement grâce au diesel
Peu importe à quel point cette affirmation est vraie, et quant à moi elle ne saurait être plus vraie, la Jetta TDI est un véhicule incroyablement satisfaisant, peu importe qu’on l’achète pour sa motorisation turbochargée ou pour tous les autres attributs dont elle dispose.

Une collègue s’est procuré une Jetta TDI 2012, et elle a été complètement conquise par cette voiture et son autonomie de plus de 900 kilomètres par plein.

Avant de vous précipiter sur une voiture hybride par souci d’économie ou par conscience sociale, examinez bien la solution des véhicules au diesel. Ce ne sont plus les véhicules polluants qu’ils ont déjà été.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volkswagen Jetta 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Volkswagen Jetta 2.0L Highline 2012
    Volkswagen Jetta 2.0L Highline 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article