Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Touareg 2 TDI 2009 : premières impressions

Volkswagen Touareg 2 TDI 2009 : premières impressions

Un diesel à la fine pointe revigore l'utilitaire oublié de Volkswagen Par ,

HUNTSVILLE, Ontario -- Ce Touareg TDI pourrait être surnommé «Touareg Prise 2»!

Le premier Touareg, qui a vu le jour en 2003, s'est amené dans le créneau des utilitaires sport avec une approche bien à lui, c'est-à-dire celle d'un grimpeur aventureux qui ne compromet nullement la sécurité, la commodité ou même le luxe. Disponible avec trois moteurs solides (V6, V8 et V10 diesel), une suspension pneumatique très sophistiquée et une foule d'autres équipements de pointe, il semblait promis à un bel avenir.

Volkswagen Canada qualifie le Touareg 2 Comfortline TDI de «VUS à moteur diesel propre le plus abordable au pays».

Or, ces attributs l'ont aussi rendu lourd, dispendieux et assoiffé de carburant. Petit à petit, les ventes en ont souffert, d'autant plus qu'une vague de nouveaux concurrents a déferlé sur le marché, presque au point de saturer la catégorie. Les acheteurs de VUS de luxe sont vaniteux; ils se précipitent sur le tout dernier modèle à la mode afin de rester à l'affût des nouvelles tendances. Résultat: le Touareg a vite été relégué dans l'ombre.

«Honnêtement, les ventes du Touareg n'ont pas atteint nos objectifs au cours des deux dernières années», a avoué John White, président de Volkswagen Canada, qui souligne qu'à peine 800 exemplaires ont trouvé preneurs en 2008.

M. White prédit toutefois une renaissance du Touareg en 2009 grâce à l'arrivée d'un nouveau V6 TDI de 3,0 litres. Ce moteur au diesel propre nous promet de rendre le modèle plus économique, plus puissant et moins polluant que jamais.

Vive le nouveau diesel!
À l'instar du TDI de 2,0 litres de Volks, le TDI de 3,0 litres respecte les normes d'émissions actuellement en vigueur en Amérique du Nord (Tier II/Bin 5). En général, les moteurs diesels ont un problème avec l'oxyde d'azote (NOx). Cependant, le constructeur allemand a effectué plusieurs modifications à l'échappement du Touareg afin d'incorporer une technologie qui aide à diminuer considérablement le niveau de NOx, la réduction catalytique sélective (SCR).

La partie la plus fascinante de cette technologie est l'injection d'AdBlue, une solution à base d'urée aqueuse qui se mélange aux gaz chauds de l'échappement pour entraîner une réaction chimique qui accroît nettement l'efficacité du système antipollution.

Le TDI de 3,0 litres respecte les normes d'émissions actuellement en vigueur en Amérique du Nord.