Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Touareg 2 V6 2008 : essai

Volkswagen Touareg 2 V6 2008 : essai

Essai au quotidien Par ,

Le Touareg 2008 nous arrive avec quelques retouches esthétiques bien pensées. On a revu la calandre et la position des phares pour lui donner un air plus masculin, mais surtout pour le distinguer davantage de la masse et de son cousin, le Cayenne. Avec sa taille assez imposante, le Touareg joue son identité entre un gros utilitaire moyen ou un grand utilitaire de petite taille. Confortable sur les autoroutes, il se plaît dans les situations hors route. Mais en ville, on le sent pataud.

Le Touareg 2 se sent tout à fait à l'aise hors des sentiers battus.

Haut sur pattes
Dans les faits, on grimpe dans le Touareg. Une fois dans l'habitacle, on note peu de changements. On retrouve un bon dégagement pour les passagers et un rangement pratique. L'habitacle est chaud et nécessite qu'on utilise la climatisation de façon constante, ce qui est probablement dû aux matériaux et aux surfaces vitrées généreuses. Heureusement, la climatisation est efficace. Les amateurs de grand air se consoleront, car on peut utiliser le toit ouvrant pour aérer l'habitacle : quand on l'ouvre, très peu de turbulences viennent déranger les passagers. La chaîne audio de qualité satisfera les mélomanes grâce à sa sonorité, sa convivialité et la bonne insonorisation du véhicule.

Coffre spacieux
J'ai dû faire appel à tout l'espace arrière pour transporter des colis. J'ai apprécié l'espace de rangement, mais j'ai trouvé ennuyeux de devoir retirer les appuie-tête; de plus, j'ai noté qu'il fallait déployer un certain effort pour rabattre les dossiers. Les seuils de portes et du coffre me semblent trop élevés : c'est le prix à payer pour assurer une bonne garde au sol et enjamber les bancs de neige.

Aux commandes
Le conducteur trouve une bonne position de conduite. Il devra toutefois prendre le temps de se familiariser avec les nombreuses commandes. L'instrumentation complète, assez facile à repérer et à consulter, informe le pilote de ce qui se passe; cependant, selon votre position de conduite, il se peut que le volant cache l'indicateur de vitesse. La visibilité est bonne à l'avant, mais les choses se gâtent vers l'arrière. Il faut prendre soin de bien régler les gros rétroviseurs pour limiter les angles morts latéraux. Les essuie-glaces efficaces dégagent bien le pare-brise, même sous forte pluie. Un bon mot pour la qualité d'éclairage des phares : leur portée est bonne, même en virage, ce que je juge excellent et sûr.

La multitude de commandes demande une bonne période d'adaptation.