Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo XC90 T8 R-Design 2017 : premières impressions

Volvo XC90 T8 R-Design 2017 : premières impressions

L'un des VUS de luxe les plus complets sur le marché Par ,

En plus de nous éblouir avec sa toute nouvelle V90 Cross Country 2017 lors du lancement médiatique de cette dernière sur les routes et les lacs gelés du centre de la Suède, Volvo nous a donné l’occasion d’essayer son grand multisegment XC90. Et pas n’importe lequel : un XC90 T8 R-Design tout équipé!

Un utilitaire branché!
Ça peut paraître étrange d’offrir un modèle hybride rechargeable — le plus écolo de la gamme du XC90 — dans une version sport telle que R-Design, mais c’est parfaitement logique quand on comprend la nature du système hybride en question.

Voyez-vous, ce gros utilitaire de 2 400 kilos profitait déjà d’un moteur avec compresseur à l’admission et turbocompresseur pour les gaz d’échappement. Il gagne maintenant un moteur électrique qui entraîne les roues arrière, faisait ainsi grimper sa puissance totale à 400 chevaux et son couple, à 475 livres-pied — de quoi compenser amplement le surplus de 250 kilos. Vous ne sentirez pas vraiment ce poids, à moins bien sûr d’y aller avec des enchaînements droite-gauche-droite dignes d’une voiture sport (ou de la V90).

Sachez qu’il n’y a pas d’arbre de transmission ni de différentiel qui fait le pont avec les roues arrière. Ces dernières, comme je l’ai dit, sont entraînées par le moteur électrique, qui devient de ce fait une partie intégrante du système de traction intégrale du Volvo XC90 T8. L’absence desdites composantes mécaniques aide évidemment à réduire le poids (voici une vidéo expliquant le fonctionnement du T8).

Est-ce trop beau pour être vrai? Le XC90 T8 peut-il remorquer autant qu’une version T6 de base et monter des côtes aussi abruptes? N’ayez crainte, promet Volvo, car ses capacités sont presque les mêmes. Impressionnant!

Ça se sent aussi. Comme avec la V90 Cross Country, nous avons pu tester le XC90 sur des surfaces glissantes pour voir à quel point il est dynamique. Certes, la première réagit mieux dans pareilles circonstances, mais le second nous a étonnés avec ses longs dérapages contrôlés et ses changements de direction pas trop nerveux.

Naturellement, les 5 modes de conduite vont influencer les réactions du véhicule. Le mode « AWD », par exemple, rend les aides à la conduite un peu plus sensibles, tandis que le mode « Puissance » fait travailler le moteur à essence et le moteur électrique à l’unisson pour livrer des accélérations et des reprises les plus rapides possible. 

Tout ça, c’est très bien, mais combien de propriétaires de Volvo XC90 vont vraiment s’amuser sur des lacs gelés? Dix? Cinq? Moins que ça? N’empêche, ce test nous a démontré à quel point le XC90 T8 peut être habile sur des routes enneigées ou glacées, le genre qu’on rencontre souvent au Canada en hiver. Je me suis parfois retrouvé sur une chaussée complètement glacée, mais ce n’est qu’en effectuant un freinage d’urgence que je l’ai réalisé. Vraiment, on a ici une motorisation et un rouage de pointe qui savent inspirer confiance en tout instant. 

L’autre principal avantage d’un véhicule hybride rechargeable est de pouvoir rouler sur de bonnes distances en mode 100 % électrique. Dans le cas du XC90 T8, ça peut aller jusqu’à 40 kilomètres, assure Volvo. Une pleine recharge de la batterie se fait en quelques heures seulement.

Bon, c’est certain que les conditions routières et les habitudes de conduite vont peser dans la balance. Entre autres, l’utilisation du système de chauffage et de climatisation draine un peu plus la batterie. Or, il est possible de programmer le XC90 pour qu’il se réchauffe à l’avance via l’application mobile Volvo On Call ou encore l’écran de bord central.

Les modes de conduite ont aussi un mot à dire, comme le mode « Pure » qui limite la puissance du système de chauffage et de climatisation. Dans un autre temps, on peut recourir au mode « Sauvegarder », qui permet de « geler » la charge de la batterie afin de l'économiser en vue d'une utilisation future en mode tout électrique. L’idéal, c’est de s’en servir sur l’autoroute, là où le moteur thermique consomme le moins d’essence. 

Un vrai cocon
Il est important de bien régler les paramètres de chauffage et de climatisation, sinon vous risquez de vous priver d’une bonne partie de l’expérience du Volvo XC90 — ou de toute autre Volvo, d’ailleurs.

Je parle ici du confort intérieur, bien entendu. J’aime la version R-Design avec ses ajouts extérieurs (roues, écussons, aileron et plus), mais ce n’est pas le XC90 que je choisirais personnellement, car il manque un élément crucial : de riches garnitures en bois à pores ouverts. C’est la touche suédoise que les autres compagnies automobiles ne peuvent recréer. Autrement dit, l’habitacle du XC90 que vous voyez dans la galerie de photos pourrait très bien être celui d’un BMW ou d’un Mercedes.

Ça ne change absolument rien au niveau de confort, par contre, à commencer par les sièges qui figurent encore parmi les meilleurs de l’industrie. Enveloppants et bien rembourrés, ils comportent de multiples réglages, tellement en fait qu’il est selon moi inconcevable pour quiconque de ne pas trouver une position confortable à bord du XC90. 

Un autre gros morceau important du décor, c’est le système d’infodivertissement. Celui de Volvo est digne de Tesla avec son écran de 12,3 pouces; il donne accès à la musique, à la navigation, aux aides électroniques (stationnement assisté, maintien de la voie, etc.), au climatiseur et plus encore. Le tout est vraiment génial à utiliser. D’ailleurs, même si les systèmes Apple CarPlay et Android Auto sont disponibles, on se sert quand même de l’interface de Volvo pour faire défiler les menus. La compagnie ne voulait pas que ce soit trop difficile de passer de ses propres applications à celles d’un tiers, alors la base du système reste dans l’environnement Volvo.

Je comprends l’intention, mais mon partenaire d’essai et moi avons quand même eu un peu de misère à nous habituer au fonctionnement. Par exemple, au début, nous ne savions pas trop si les listes de chansons apparaissaient via la connexion USB ou par le système CarPlay. Éventuellement, nous avons compris.

La totale
Cette petite adaptation n’est rien quand on pense à toutes les qualités du Volvo XC90 T8 2017. Son moteur à 4 cylindres suralimenté et turbocompressé livre une solide performance en soi; avec l’ajout d’un moteur électrique, on atteint un autre niveau.

De plus, il y a les avantages rattachés aux véhicules hybrides rechargeables, le merveilleux habitacle bien équipé et spacieux ainsi que l’extérieur sublime en version R-Design. Sérieusement, il s’agit de l’un des VUS de luxe les plus complets sur le marché.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volvo XC90 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Volvo XC90 2017
Volvo XC90 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Heyman
Photos de la Volvo XC90 T8 R-Design 2017