Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo V90 Cross Country 2017 : premières impressions

Volvo V90 Cross Country 2017 : premières impressions

Les VUS ne sont pas la seule solution Par ,

La ville d’Åre, en Suède, se trouve environ à 600 kilomètres au nord-ouest de Stockholm, au beau milieu d’un pays aussi long que la Californie. Elle est également à 650 kilomètres du cercle polaire. 

En traversant le paysage enneigé, sous les rayons d’un soleil qui ne semble jamais se lever complètement, on a l’impression que l’hiver règne ici en permanence. Or, selon nos hôtes, les nombreux lacs et sommets de la région, sans parler des villages pittoresques comme Indalsäven, Undersaker et Järpen, génèrent beaucoup de tourisme en été également.

Quoi qu’il en soit, les conditions étaient parfaites lors de notre passage pour essayer la nouvelle héritière d’une longue lignée de familiales Volvo. J’ai nommé bien sûr la Volvo V90 Cross Country 2017.

20 ans d’expérience
Ça fait maintenant 20 ans que Volvo a eu la brillante idée de prendre sa très populaire familiale V70 et de lui greffer un rouage intégral ainsi qu’un peu de protection. À l’époque, on pouvait déjà deviner facilement que les véhicules utilitaires sport allaient séduire un très grand nombre de consommateurs et voler des clients aux familiales classiques, surtout en Amérique du Nord. Subaru l’avait compris aussi, l’Outback ayant percé le marché quelques années plus tôt, mais Volvo n’allait pas laisser sa concurrente japonaise s’approprier à elle seule ce segment en émergence.

Petit à petit, la gamme Cross Country de Volvo est devenue un peu plus robuste et plus sophistiquée à la fois, ajoutant du plastique sur le bord des ailes et quelques gadgets à l’intérieur. Maintenant, en 2017, la toute nouvelle Volvo V90 Cross Country reprend le thème, mais l’interprète d’une autre façon. Je m’explique…

Un style imbattable
Tout d’abord, je dois dire que cette familiale de luxe ne manque vraiment pas de classe malgré le plastique qui protège ses ailes et le bas de la carrosserie, les plaques installées sous la voiture ainsi que les modèles de jantes 2 tons de style plutôt massif au menu. Son élégance est rehaussée par les minces blocs optiques à l’avant, marqués par ces fameux feux de jour à DEL en forme de marteau de Thor, de même qu’une calandre en relief joliment sculptée. 

Bien sûr, il n’y a pas grand-chose qu’on puisse faire pour adoucir le profil arrière d’une familiale, mais Volvo a bien pensé en intégrant un subtil aileron au bout du toit, 2 sorties d’échappement en bas et des feux d’allure agressive qui s’étirent sur toute la hauteur des montants arrière.

Les ailes élargies et garnies de plastique autour des roues cachent habilement le fait que la Volvo V90 Cross Country augmente la garde au sol de 60 millimètres par rapport à la V90 ordinaire. Certes, les pneus à neige cloutés de notre modèle d’essai n’avaient rien de raffiné, mais tout le reste de la voiture est magnifique. L’Audi A4 allroad? La Subaru Outback? Oubliez ça. En matière de style, aucune familiale ne peut battre celle-ci.

La touche scandinave
Les Suédois ont un penchant bien connu pour l’architecture et le design intérieur (IKEA n’est pas une compagnie suédoise par hasard!). Ici, on prend soin de l’apparence des choses. Les chambres d’hôtel où nous avons séjourné, l’aéroport de Stockholm et même les pylônes électriques profitent d’une attention spéciale à l’esthétisme.

Il en va de même pour l’habitacle moderne, luxueux et invitant de la V90 Cross Country. Même en version de base (à partir de 61 900 $), on a droit à de superbes sièges en cuir (chauffants à l’avant), un toit ouvrant panoramique, un système de navigation, une chaîne audio à 10 haut-parleurs, des garnitures en aluminium et un écran d’infodivertissement Sensus de 8 pouces. Les options telles que l’instrumentation à affichage numérique de 12,3 pouces, le cuir Nappa encore plus souple et l’affichage tête haute sur le parebrise renforcent l’idée que la V90 Cross Country est tout aussi à l’aise en ville et dans des situations où le chic est à l’honneur qu’elle excelle en dehors de la route. La sonorisation Bowers & Wilkins livrable représente la cerise sur le sundae : les haut-parleurs en aluminium véritable sont merveilleux à regarder, à caresser et bien sûr à écouter.

À propos dudit écran d’infodivertissement : l’interface est douce, les menus sont beaux et tout est simple d’accès une fois qu’on maîtrise le défilement vers la gauche et la droite (un peu comme Tinder, mais remplacez les personnes par des applications et des services qu’offre la V90). Même l’utilisation d’Apple CarPlay ne change pas la disposition à l’écran, contrairement à d’autres compagnies automobiles; on retrouve les mêmes fonctionnalités, mais on y accède par les commandes de Volvo.

En tant que familiale pleine grandeur, la Volvo V90 Cross Country 2017 offre également beaucoup d’espace pour les passagers et leurs bagages. Le dégagement pour les jambes atteint 1 071 millimètres à l’avant et 911 millimètres à l’arrière, tandis que celui pour la tête aux 2 rangées est d’à peu près 960 millimètres en dépit du toit ouvrant mentionné. Évidemment, le principal attrait reste le volume de chargement de 723 litres derrière la banquette, d’autant plus que le plancher est plus bas que dans un VUS et facilite le chargement. 

Les joies de la conduite hivernale
Plusieurs des routes que nous avons empruntées ressemblaient davantage à des patinoires reliant les villages. Quand on dit « en dehors des sentiers battus », c’est exactement ça. Il y a tellement de conducteurs par ici qui utilisent des pneus à clous que les routes sont rarement déneigées ou saupoudrées de sel. 

Ceci dit, je n’avais pas remarqué à quel point la chaussée était glissante jusqu’à ce que je sorte de la V90 Cross Country pour prendre quelques photos. Les pneus à clous et le très bon système de traction intégrale de Volvo m’ont fait croire que les routes étaient bien sécuritaires.

C’est intéressant, voyez-vous, parce que dans d’autres situations moins précaires, la Volvo V90 Cross Country ne paraît pas aussi lourde que son extrême adhérence le laisse penser. On la sent plutôt agile, en fait, notamment grâce à son moteur génial : un 4-cylindres avec un compresseur à l’admission et un turbocompresseur à l’échappement qui génère 316 chevaux et 295 livres-pied de couple. Voilà qui est parfait pour accélérer en un rien de temps et dépasser sans problème par la suite. Jamais je n’ai senti un manque de puissance sous le capot. Remarquez, je n’ai pas testé la V90 Cross Country dans des côtes abruptes, là où la berline S90 en avait un peu arraché lors d’un essai précédent.

Quand les choses se compliquent, l’ensemble Pilot Assist II de Volvo veille au grain. Il comprend de série des systèmes de prévention de sortie de voie et même de route, un contrôle de distance et plus encore. Ces aides à la conduite fonctionnent assez bien, sauf que leur grande sensibilité les fait intervenir un peu trop rapidement (la qualité de la chaussée peut être en partie responsable).  

Comme si ce n’était pas suffisant pour nous convaincre des mérites de la V90 Cross Country, Volvo nous a donné la chance de l’essayer sur un lac gelé, non seulement pour faire de beaux dérapages contrôlés, mais aussi pour comparer ses différents modes de conduite. La traction intégrale gouverne les freins à chaque roue pour garder la voiture stable. Si ça ne marche pas, la puissance est coupée de sorte que les pressions sur l’accélérateur ne vont pas faire patiner les roues aussi facilement. Une fois le mode Performance activé, l’intervention des systèmes devient moins grande, ce qui permet de s’amuser un peu plus, mais toujours en contrôle (merci au long empattement). 

Équilibrée
Ce mot résume le mieux la Volvo V90 Cross Country à mon avis. Un châssis extraordinaire, un excellent rouage intégral, des dispositifs de sécurité de pointe, un beau design raffiné et un intérieur que les autres fabricants voudraient bien copier en font un produit vraiment très intéressant.

Malheureusement, la V90 Cross Country fait face au même problème en Amérique du Nord que toutes les autres familiales depuis 20 ans. Le multisegment XC90 coûte plus de 5 000 $ de moins (sauf si on l’équipe du même moteur, ce qui donne alors un prix semblable) et plusieurs acheteurs potentiels auront bien du mal à avaler ça. Ceux qui le font découvriront cependant une expérience de conduite fabuleuse avec en prime le côté pratique d’une familiale.

 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Volvo V90 Cross Country 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Heyman
Photos de la Volvo V90 Cross Country 2017