Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Volvo XC90 T8 2020 : Icône de luxe suédois

Auto123 met à l’essai le Volvo XC90 T8 2020.

Il existe plusieurs formes de luxe. Les VUS allemands sont plus cliniques, aseptisés, propres, sans bavure, et avec une pointe de sportivité. Les Américains aiment en jeter plein la vue, mais n’offrent pas grand-chose au chapitre de la performance. De leur côté, les Suédois aiment les choses simples, épurées, et sans cérémonie. Oui à la performance, mais elle doit rester discrète, comme le reste du véhicule.

Introduit pour la première fois en 2003 et remanié en une deuxième génération pour 2016, le XC90 est le plus grand VUS de Volvo. Pour 2020, la firme suédoise lui apporte des modifications mineures, notamment avec une batterie légèrement plus grande pour le modèle T8 hybride enfichable. Ce n’est rien de marquant, mais ça ajoute quelques kilomètres d’autonomie.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Volvo XC90 T8 R-Design 2020, sur la route
Photo : Volvo
Volvo XC90 T8 R-Design 2020, sur la route

Un moteur en trois variantes
Volvo propose le XC90 en version Momentum, R-Design et Inscription. Sous le capot, on suit la politique du moteur unique. Tous les modèles sont ainsi équipés d’un 4-cylindres 2-litres turbo qui produit, dans la version T5, 250 chevaux. La variante T6 ajoute un compresseur au turbo pour 316 chevaux. Notre modèle à l’essai, la déclinaison T8 hybride enfichable, propose une puissance de base de 333 chevaux à laquelle s’ajoute un moteur électrique de 87 chevaux pour une capacité utilisable de 420 chevaux et un couple généreux de 472 livres-pieds.

Si vous pensiez qu’un petit moteur de deux litres allait souffrir au service d’un gros véhicule, vous serez confondus après seulement quelques mètres sur la route. La transmission intégrale et la boîte automatique à huit vitesses sont de série avec toutes les configurations.

Volvo XC90 T8 R-Design 2020, avant
Photo : Volvo
Volvo XC90 T8 R-Design 2020, avant

Équipement de série
Vous trouverez en équipement standard un régulateur de vitesse, le contrôle actif du bruit, les applications Apple CarPlay et Android Auto, un tableau de bord numérique sur écran de 12,3 pouces, la radio satellite, la climatisation automatique à quatre zones, un toit ouvrant panoramique, une sellerie en similicuir, des sièges avant chauffants à réglages électriques, un support lombaire, un volant gainé de cuir, une fonction arrêt/démarrage automatique du moteur, un hayon électrique, des essuie-glace qui détectent la pluie, des phares antibrouillard, des phares adaptatifs à DEL avec jets nettoyants, ainsi que des feux de virage.

Parmi les éléments de sécurité, vous avez droit à l’atténuation des collisions frontales, l’assistance au maintien de la trajectoire, une caméra d’assistance au stationnement, l’aide au stationnement avant et arrière et la surveillance de la pression des pneus.

Notre modèle profitait de l’ensemble R-Design qui ajoute un système de navigation, des informations sur les panneaux de signalisation, des écrans pare-soleil latéraux à l’arrière, une sellerie en cuir, des sièges sport avec extensions lombaires, une assise réglable en quatre positions, des palettes de changement de vitesse, un sélecteur de rapports en cuir, des repères de style R-Design et des roues de 20 pouces. Nous avions aussi droit à un groupe d’options qui comprenait en plus des essuie-glace chauffants, un détecteur d’angles morts, un volant chauffant et des sièges arrière chauffants, ainsi que des appuie-tête arrière rabattables électriquement.

Volvo XC90 T8 R-Design 2020, intérieur
Photo : Volvo
Volvo XC90 T8 R-Design 2020, intérieur
Volvo XC90 T8 R-Design 2020, sièges première rangée
Photo : Volvo
Volvo XC90 T8 R-Design 2020, sièges première rangée

Des sièges d’un grand confort
Parmi les éléments qui nous ont impressionnés, il faut mentionner le confort des sièges (une référence dans l’industrie), le silence de roulement et la finition simple et épurée. De plus, le modèle est spacieux avec une bonne fenestration qui amène beaucoup de lumière et une excellente visibilité. Parmi les choses qui nous ont moins épatés, il y a le moteur, un peu rugueux, la suspension sèche et l’écran tactile.

Parlons un peu des points positifs. Si vous avez le dos fragile comme bien des gens, il faut considérer Volvo dans vos choix de véhicules. L’ergonomie est un exemple dans le domaine. Le dessin de l’habitacle est simple et de bon goût, comme les meubles Ikea. On retrouve ici l’ADN des produits Volvo qui est demeuré intact malgré la prise en charge de la marque par la compagnie chinoise Geely.

Ce qui est moins plaisant est la manipulation de l’écran qui est disposé à la verticale ; c’est plus compliqué que convivial. Il faut balayer l’écran du doigt de gauche à droite ou de droite à gauche pour découvrir des sous-menus. Un système inutilement compliqué qui oblige à quitter les yeux de la route pour trouver l’élément recherché ou, comme j’ai été obligé de le faire, me tasser sur le bas-côté pour prendre deux minutes afin de trouver une station de radio.

Volvo XC90 T8 R-Design 2020, système multimédia
Photo : Volvo
Volvo XC90 T8 R-Design 2020, système multimédia

Beaucoup de puissance et peu d’autonomie
Si vous roulez sur un chemin parfaitement lisse, vous allez adorer la conduite. Elle se détériore un peu sur surfaces plus difficiles. Avec l’ajout de batteries, la version T8 fait pencher la balance à 2303 kilos, une masse substantielle qui devrait, en principe, hypothéquer le véhicule. Il est clair que l’on sent le poids, mais le VUS demeure très réactif et fermement planté au sol. La conduite n’est pas sportive, ni même dynamique, mais le véhicule est capable d’aller vite et de demeurer en contrôle.

La direction est précise et vous pouvez choisir parmi quatre modes de conduite dont hybride, éco et sport qui régénère l’autonomie des batteries. Un mot à ce sujet ; il vous sera difficile de faire plus de 30 km avec une pleine charge.

Considérant le prix qui dépasse les 85 000 $, cela semble bien peu, surtout lorsque vous avez des véhicules comme la Honda Clarity qui offre plus de 80 km d’autonomie pour la moitié du prix. Une bonne note, toutefois, pour la consommation moyenne qui n’a pas dépassé les 8,2 litres aux 100 km. Pour un véhicule aussi lourd, c’est très bien.

Volvo XC90 T8 R-Design 2020, trois quarts arrière
Photo : Volvo
Volvo XC90 T8 R-Design 2020, trois quarts arrière

Conclusion
Volvo, c’est une autre vision du luxe. Une puissance qui sert de support au confort et non à la performance. Une zénitude qui provient d’un bien-être intérieur crée par l’habitacle silencieux et confortable. Il faut avoir les poches bien garnies et être prêt à amortir une bonne dépréciation si vous en faites l’achat, d’où notre recommandation d’en faire la location, mais vous ne serez pas déçu.

On aime

Grand silence de roulement
Excellente visibilité
Sièges très confortables
Phares à la DEL puissants

On aime moins

Écran tactile compliqué
Mécanique qui manque de raffinement
Faible autonomie en mode électrique

La concurrence principale

Acura MDX
Audi Q7
BMW X5
Cadillac XT6
Lincoln Aviator
Mercedes-Benz GLE