Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo XC40 vs Volvo XC90 : 10 choses à savoir

Les utilitaires mènent le monde, c’est flagrant comme la tignasse orange de Trump. Le choix est tellement vaste que leur magasinage exige plus d’études que l’obtention d’un diplôme universitaire. J’ai eu la chance de mettre la main coup sur coup sur un Volvo XC40 R-Design 2020 et un Volvo XC90 R-Design 2020, tous deux arborant la même couleur Thunder Gray. J’y ai vu là un signe du destin qui m’enjoignait durant le confinement à en extraire au moins 10 choses à savoir…

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

# 1 La définition de l’utilitaire

Volvo XC90 2020 / Volvo XC40 2020, côte-à-côte
Photo : M.Crépault
Volvo XC90 2020 / Volvo XC40 2020, côte-à-côte

Comme les départements de marketing adorent les abréviations, l’utilitaire est désigné par l’acronyme anglais SUV, pour Sport Utility Vehicle. Wikipedia dit qu’il s’agit d’une catégorie de véhicules moteurs qui combine les éléments d’une voiture de tourisme (comme une berline) aux atouts d’un véhicule tout-terrain, réputé pour sa garde au sol surélevée et sa traction intégrale.

La traduction française, elle, dit VUS, pour Véhicule utilitaire sport, un raccourci à ne pas utiliser dans la langue de Shakespeare à moins de vouloir parler d’une Variant of Uncertain Significance, c’est-à-dire la mutation d’un gène (désormais appelé allèle) qui a des conséquences incertaines sur la santé de notre organisme…

# 2 Plus camion ou plus auto ?

Volvo XC90 2020, en haut de marche
Photo : Volvo
Volvo XC90 2020, en haut de marche

Pour être franc, la définition de l’utilitaire est aussi solide que du Jell-O sorti de son bol. Doit-elle obligatoirement inclure une construction « body on frame » (la carrosserie est déposée sur le châssis), comme les camionnettes ? Il faudrait alors ignorer le fait que de plus en plus de VUS – comme nos deux Volvo, par exemple - s’éloignent de ce type d’architecture pour adopter la construction monocoque (unibody), où la carrosserie et le châssis ne forment plus qu’un.

Les avantages de la monocoque sont nombreux : le véhicule est plus léger (encore plus avec des matériaux comme l’aluminium et la fibre de carbone) et, paradoxalement, plus rigide (il se tire mieux d’affaires durant les tests de collision). Son centre de gravité abaissé le rend aussi moins susceptible de capoter. Le « body on frame » convient désormais surtout aux véhicules qui s’adonnent à du sérieux remorquage ou qui multiplient les balades hors route parce que leur design favorise un meilleur dégagement des roues et des éléments suspenseurs.

# 3 Les atouts de l’utilitaire

Volvo XC40, sous la plue
Photo : D.Boshouwers
Volvo XC40, sous la plue

Chez Volvo, on préfère parler de plateforme, le terme à la mode pour désigner le squelette du véhicule. Ainsi, en 2017, le constructeur a inauguré la plateforme CMA (Compact Modular Architecture). Il s’agit d’une plateforme monocoque de format intermédiaire développée conjointement par Volvo et Geely, le constructeur chinois qui a acheté la compagnie suédoise en 2010.

Il se trouve que le XC40, dévoilé en septembre 2017 (et montré à Montréal en janvier 2018), a été le premier véhicule Volvo-Geely a utilisé la plateforme CMA et le tout premier VUS 5-portes compact (mais luxueux) de l’histoire de Volvo. Cette plateforme CMA a ensuite servi à la Polestar 2 et aux premiers véhicules de Lynk & Co, une nouvelle marque de Geely.

Le XC90, lui, roule sa bosse depuis 2002. Sa plateforme initiale fut la P2, comme les S60, V70 et S80 de l’époque. La 2e génération du modèle, lancée en 2015, est passée à la plateforme SPA (Scalable Product Architecture), reprise par les S90, XC60, S60, V60 et la Polestar 1.

Voir aussi: Notre essai du Volvo XC90 T8 2020.

# 4 Plusieurs prix

Volvo XC90 2020, devant
Photo : Volvo
Volvo XC90 2020, devant

Le XC40 a décroché plusieurs honneurs, dont le titre de la Voiture européenne de l’année 2018. En 2019 et encore cette année, le petit utilitaire de Volvo a tenu tête à ses rivaux allemands et remporté notre titre Auto123 dans la catégorie VUS sous-compact de luxe de l’année.

Le XC90 l’a imité à ses deux générations en obtenant chaque fois, entre autres, le titre de VUS de l’année du magazine Motor Trend.

# 5 Il était une fois

Volvo Concept 40.1, 2016
Photo : Volvo
Volvo Concept 40.1, 2016

Le XC40 a d’abord existé sous la forme du prototype Concept 40.1 imaginé par Thomas Ingenlath et exhibé en 2016.

Le précurseur du XC90 a été l’Adventure Concept Car dévoilé au Salon de l’auto de Detroit en 2001. Un an plus tard, dans la même ville, Volvo présentait la version commerciale du XC90, le tout premier VUS de son histoire, elle qui avait jusque là été surtout la championne des familiales.

Voir aussi : La Volvo V60 Cross Country : 10 choses à savoir.

Volvo Adventure Concept Car, 2001
Photo : Volvo
Volvo Adventure Concept Car, 2001

La première génération de XC90 continue de se vendre en Chine sous le nom de XC Classic en offrant un seul moteur (5-cylindres 2,5L turbo de 220 chevaux) et le choix d’une transmission manuelle ou automatique à 5 rapports. Geely la vend bien sûr moins cher que le XC90 de 2e génération.

#6 T quoi ?

Volvo XC90 T8 2020, feux
Photo : Volvo
Volvo XC90 T8 2020, feux

Volvo a voulu nous simplifier la vie en faisant croire qu’il n’y aurait plus qu’un 4-cylindres turbocompressé de 2 litres sous tous ses capots. Celui de 248 chevaux, baptisé le T5, fut d’abord le seul moteur pouvant mouvoir le XC40.

Ce moulin équipe aussi le XC90 mais c’est bien peu de muscle pour déménager 2000 kilos. Vous pouvez donc opter pour le T6, qui ajoute un compresseur au turbo, ou le T8, qui enrobe le turbo et le compresseur d’une électrification rechargeable bonne pour une petite autonomie 100% électrique d’une trentaine de kilomètres.

Outre les T5, T6 et T8, la gamme s’étire en fait de T1 à T8 et même de D1 à D8, la famille Diesel, des engins offerts ailleurs dans le monde. Mais voilà que Volvo/Geely nous propose maintenant pour le XC40 le T4, c’est-à-dire une version moins puissante du T5 (on parle de 187 chevaux toujours associés à une transmission automatique Geartronic à 8 vitesses). Qui plus est, comme le constructeur s’est juré d’électrifier tous ses modèles…

Et Volvo qui voulait nous simplifier la vie …

# 7 Le courant passe

Volvo XC40 Recharge
Photo : Volvo
Volvo XC40 Recharge

Il existe depuis 2019 une variante européenne du XC40 appelée T5 Twin Engine, un PHEV à traction munie d’un 3-cylindres 1,5L turbo et d’un moteur électrique totalisant 261 chevaux et une autonomie toute électrique de 50 km. Cette version n’est pas destinée à traverser l’océan, du moins pour le moment.

En revanche, le XC40 Recharge 100% électrique, dévoilé le 16 octobre 2019, sera disponible chez nous d’ici la fin de 2020. Basé sur le concept 40.1, on lui prédit le 0-100 km/h en moins de 5 secondes grâce à une puissance de 402 chevaux (2 moteurs électriques) et une autonomie d’au moins 320 km grâce à une batterie de 78 kWh rechargeable à 80% en 40 minutes.

# 8 Sortez le ruban à mesurer

Volvo XC90 2020, de haut
Photo : Volvo
Volvo XC90 2020, de haut

C’est ici que tout se joue entre nos deux Volvo de couleur identique. Entre le plus petit et le plus gros, il y a un écart minimal de 22 000 $ (prix de base). Et une différence de 525 millimètres en longueur (4425 vs 4950), ce qui revient à 42$ le millimètre !

Vos passagers, s’ils avaient un mot à dire, préféreraient l’empattement de 2984 à celui de 2702, soit une différence de 28,2 centimètres (11,1 po).

Volvo XC40, sous la pluie
Photo : D.Boshouwers
Volvo XC40, sous la pluie

Avec sa largeur (1863 vs 1923) et sa hauteur (1652 vs 1776) plus généreuses, le XC90 accueille facilement 6 ou 7 adultes, selon la configuration des trois rangées de sièges, tandis qu’un 5e occupant dans le XC40 jouera le rôle de trouble-fête à cause de l’espace compté.

Côté chargement, sièges abaissés, vous savez bien qui l’emporte là aussi !

# 9 Les variantes

Volvo XC90 2020 R-Design, sur la route
Photo : Volvo
Volvo XC90 2020 R-Design, sur la route

Les deux utilitaires partagent les mêmes versions. Celle de base s’appelle Momentum. La R-Design se veut plus sportive comme en font foi ses jantes exclusives de 22 po. Enfin, la variante Inscription mise sur le luxe, comme le prouve son cuir nappa, ses garnitures de bois chic et le cristal Orrefors dont s’enorgueillit le pommeau du levier des vitesses. À partir de 39 750$ pour le XC40 et de 62 250$ pour le XC90.

# 10 Mémo à Volvo

Volvo XC40 2020 / Volvo XC90 2020
Photo : M.Crépault
Volvo XC40 2020 / Volvo XC90 2020

Qui dit Volvo dit sécurité, c’est bien connu. Par exemple, la compagnie vient d’annoncer que la vitesse maximale de ses véhicules sera désormais limitée à 180 km/h. Et quand on parcourt les détails des systèmes de protection regroupés sous le vocable IntelliSafe, on se rend compte du nombre incroyables d’aides à la conduite qui peuvent armer notre véhicule.

Cela dit, même en sélectionnant un XC90 T8 haut de gamme, il faut débourser un supplément pour plusieurs de ces bouées électroniques, dont le système BLIS qui réagit quand un véhicule roule dans nos angles morts. Alors, mémo à Volvo : si vous rendiez standard plusieurs de vos gadgets, votre réputation à sauver des vies deviendrait lumineuse.

Volvo XC40, plein visage
Photo : D.Boshouwers
Volvo XC40, plein visage