Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GM travaille sur un système de partage pour voitures

C'est dans la région de San Francisco que sera mis à l'essai le projet pilote de GM Par ,

L'auto partage est un thème qui devient récurant dans le milieu de la mobilité. Qu'on parle de covoiturage, de prêts de véhicules, ou de façons de réduire le nombre d’autos sur la route, personne n'est contre la vertu. Les constructeurs en sont bien conscients et certains d'entre eux tentent d'y apporter leur solution.

Déjà, Tesla a dans ses plans un système, le Tesla Network, qui permettrait aux propriétaires de leurs produits de faire un peu d'argent en le louant à différents usagers. La firme semble toutefois attendre les niveaux quatre et cinq de la conduite autonome afin que les utilisateurs n'aient pas vraiment à conduire le bolide d'un autre, mais se laisser plutôt mener à bon port par celui-ci.

Chez GM, on travaillerait à devancer Tesla avec une application semblable. Ce ne serait pas la première fois que l'ex-géant américain ferait le coup à la compagnie d'Elon Musk. On se rappellera que peu de temps après l'annonce de la Model 3, GM promettait l'arrivée rapide de la Chevrolet Bolt, une voiture électrique offrant une liberté de quelque 400 kilomètres, similaire à celle de la Tesla.
 
GM n'attendrait pas que les technologies de conduite autonomes soient au point, toutefois. En fait, l'entreprise s'apprête à démarrer un projet pilote dans la région de San Francisco. Celui-ci va donner l’occasion aux propriétaires de louer leurs véhicules via la plateforme de partage automobile du constructeur, le système Maven. C'est du moins ce que nous apprend le site Bloomberg, citant des sources anonymes.

La nouvelle apparaît crédible, toutefois, surtout si l'on tient compte du fait que des services du genre (Turo et Getaround) existent déjà dans cette région de la Californie.

Il faudra surveiller de près les résultats de cette expérience. Si l'idée n'est pas mauvaise, la décision de laisser sa voiture à des inconnus qui peuvent la traiter comme bon leur semble ne sied peut-être pas avec la majorité des propriétaires d'automobiles.