Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

À la recherche de la voiture canadienne : l'exposition du MSTC est ouverte!

À la recherche de la voiture canadienne : l'exposition du MSTC est ouverte!

Par ,

Ottawa – L’automobile est plus que centenaire. Ça tout le monde le sait. Par contre, ce qui rend une automobile « canadienne », c’est moins clair. Cette interrogation peut mener à une foule de réponses divergentes. Or, des pistes de réponses à cette question, voilà justement ce que propose l’exposition « À la recherche de la voiture canadienne », qui a ouvert ses portes hier au Musée des sciences et de la technologie du Canada (MSTC) dans la Capitale nationale.

Quelques-unes des personnalités présentes lors de l’inauguration de l’exposition (de g. à d.) : Gary Polonsky, chairman of the CSTM Board of Trustees, Dr Peter Frise, directeur général Auto21, Stephen Beatty, directeur gestionnaire principal de Toyota Canada, le commanditaire principal de l’exposition, et Claude Faubert, directeur général du MSTC. (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)

Cette exposition est axée sur la question d’identité nationale. Un thème propice à l’interprétation, le grand phénomène de l’automobile recoupant à la fois la fabrication, la conception, la mise en marché et la commercialisation. « L’exposition offre un tableau détaillé de l’expérience canadienne en matière de construction et de consommation des produits de cette technologique, qui a profondément transformé notre société du point de vue économique, environnemental, social et culturel », explique d’ailleurs Claude Faubert, directeur général du MSTC.

Il n’est pas surprenant que certains visiteurs s’étonnent que cette exposition du MSTC ne donne pas de réponse. Elle les pousse plutôt à s’interroger sur les facteurs qui rendent une voiture « canadienne », pour qu’ils tirent eux-même ses conclusions.

Une identité difficile à définir
Un torpédo Franklin série 11A 1926 garée à l’entrée du MSTC à l’occasion de l’inauguration donnait l’envergure de cette thématique. En effet, l’origine de cette voiture n’a rien de canadienne, à priori du moins. Produites de 1902 à 1934, les Franklin ont été fabriquées à Syracuse dans l’État de New York. « Alors, qu’est-ce qu’elle fait là, à l’entrée du musée, si l’exposition concerne les autos canadiennes? », a demandé l’air hébété un visiteur visiblement peu éclairé.

L’actuel propriétaire de la voiture, André Audette, d’Ottawa, a répondu en lui apprenant que cette Franklin avait toujours été au Canada. En 1926, elle est achetée par un résident de la ville de Québec. Elle est revendue à un collectionneur plusieurs années plus tard. Puis, il y a environ 10 ans, M. Audette en a fait l’acquisition à son tour. Est-ce que cela fait de la Franklin de M. Audette une automobile canadienne?

André Audette, troisième propriétaire canadien de cette Franklin série 11A 1926, montre une photo de sa voiture à l’époque où elle était encore neuve! (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)