Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

AMT, STL, Hydro et GM: un partenariat électrisant! (1 de 4)

AMT, STL, Hydro et GM: un partenariat électrisant! (1 de 4)

Par ,

Aussi:
(2 de 4) De quelle façon les équipes ont-elles été constituées?
(3 de 4): Quels sont les coûts, pour les usagers, la STL et ses collaborateurs ?
(4 de 4): La voiture, ses performances et les installations nécessaires

Après les jours de smog à 1 $ le passage, la STL innove encore en matière d'environnement : elle offre à ses usagers des voitures électriques pour se rendre au métro! CLIC, en collaboration avec différents partenaires, est une initiative qui, à mon humble avis d'ancienne utilisatrice du transport en commun (changement de boulot oblige), mérite d'être applaudie chaleureusement! À noter aussi que la Ville de Laval ainsi que le ministère des Transports sont aussi impliqués dans le projet.

Qu'est-ce que c'est?
Pour résumer, CLIC représente un tout nouveau mode de covoiturage (qui, selon mes recherches et à ma connaissance, est unique au Canada), utilisant non pas les véhicules des usagers, mais bien des véhicules fournis par la STL et l'AMT, afin de se rendre aux stationnements incitatifs des stations Montmorency et Cartier et de la gare de Sainte-Dorothée.

Dix Chevrolet Volt, spécialement identifiées aux couleurs du projet, se rendent à l'une des trois stations, selon un trajet défini en fonction du lieu de résidence de chaque occupant; sept pour la station Montmorency, deux à Cartier et une à Sainte-Dorothée. Des espaces de stationnements avec bornes de chargement leur sont réservés.

Clic
Photo: Société de transport de Laval

Des systèmes similaires existent aux États-Unis, notamment à Chicago, qui possède pas moins de 600 véhicules, ainsi qu'à Minneapolis et dans l'État de Washington. L'Europe n'est pas en reste, puisqu'un concept de voitures électriques existe aussi à Paris, l'Autolib, mais ce système se rapproche davantage de notre Communauto, en permettant aux usagers de louer le véhicule (de jolies petites Smart électriques) pour un temps déterminé.

L'AMT et la STL se partagent les coûts d'achat et d'entretien des véhicules à parts égales; Hydro-Québec a implanté des bornes de recharge aux différents terminus et GM est le constructeur retenu pour les véhicules, avec sa Chevrolet Volt.

Comment ce projet a-t-il été mis sur pied ?
En s'associant avec l'AMT, GM et Hydro-Québec pour offrir du covoiturage, la STL a réussi un coup de maître. À l'été 2011, la Société a tenu des soirées pour informer les gens sur ce projet-pilote; en septembre, les gens toujours intéressés ont participé à une session de formation sur les véhicules électriques et en octobre, ils ont débuté le projet.

Afin de cibler en premier ceux qui pourraient être intéressés, la STL a tout d'abord approché les gens en attente d'une place de stationnement au métro Montmorency, ensuite ceux qui payaient un abonnement mensuel au stationnement adjacent au métro, et finalement les autres usagers, par des publicités dans les journaux et les stations de métro.