Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une Aston Martin Cygnet équipée d’un V8 fait une entrée remarquée à Goodwood

Cette version est capable d’approcher la vitesse de 300 km/h Par ,

Au festival Goodwood qui se tient présentement Angleterre, il est possible de voir absolument tout. Et lorsqu’on croit avoir tout vu, on se tourne et on aperçoit une Aston Martin Cygnet équipée d’un moteur V8 tonitruant.

Magique !

La Signet, dites-vous ? Si vous n’avez pas souvenir de ce modèle, ne vous en faites pas, car peu de gens ont eu l’occasion d’en voir une. Cette voiture, qui n’a été proposée que deux années en Angleterre (2012-2013), était en fait une Toyota iQ décorée en Aston Martin. Le geste avait été posé pour que la compagnie puisse se conformer aux règles anglaises de 2012 concernant les émissions polluantes.

Le modèle, lui, est rapidement passé à l’histoire et pas nécessairement du bon côté de la clôture.

À Goodwood, une édition a cependant effectué un retour remarqué. Aston Martin a en effet décidé de loger un V8 sous le capot de cette puce, simplement pour le plaisir de la chose.

Ainsi, la voiture qui ne proposait que 97 chevaux à l’origine en compte maintenant 430. Toutefois, vous le devinez, les modifications ne se sont pas arrêtées là. Il a été nécessaire de reconstruire la cloison séparant l’habitacle du compartiment moteur et un nouveau tunnel de transmission a dû être imaginé. Le sous-châssis et quantité de composantes de suspension ont été empruntés à l’ancienne génération du modèle Vantage.

Le résultat est plutôt spectaculaire. Outre ses 430 chevaux, la voiture avance un couple de 361 livres-pieds et peut passer de l’inertie à la vitesse de 100 km/h en 4.2 secondes.

Étonnamment, on se serait attendu à un temps un peu plus rapide. Après tout, la Cygnet est grosse comme une smart.

Néanmoins, cette folie sur quatre roues se veut plus prompte que la Vantage S à moteur V8. Quand même !

Et si le pilote qui en prend le volant laisse son pied au plancher suffisamment longtemps, il pourrait aller chatouiller la barrière des 300 km/h.

Une histoire amusante qui l’est devenue encore plus lorsqu’un client aux poches bien garnies a décidé d’allonger les billets nécessaires pour mettre la main sur cette édition unique.

On n’a peut-être pas fini d’entendre parler de cette Cygnet.