Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi A4 2002-2008 : occasion

Audi A4 2002-2008 : occasion

La précédente A4 s'avère un assez bon choix dans l'usagé, mais évitez les modèles moins récents et la CVT Par ,

Vous recherchez une Audi A4 usagée? Intéressant! Après tout, elle est plus huppée que la Subaru Legacy, la traction intégrale quattro est au rendez-vous et une foule de commodités luxueuses viennent combler les besoins des conducteurs exigeants.

Audi A4 2002

Depuis plusieurs générations, la A4 fait partie de ces berlines de luxe bien pensées et judicieusement positionnées qui ont le don de nous faire apprécier toutes les saisons, même l’hiver. La nouvelle génération, lancée pour l’année-modèle 2009, profite de motorisations révisées, d’une tenue de route améliorée et d’un habitacle plus spacieux, sans parler des fameuses diodes électroluminescentes en guise de feux de jour. Bon nombre de propriétaires de l’ancienne A4 ont décidé de troquer la leur contre ce tout nouveau modèle, ce qui veut dire que le choix du côté de l’usagé est plus abondant.

La génération 2002-2008 a reçu une mise à jour importante pour 2006, comprenant un look rafraîchi, des moteurs retravaillés ainsi qu’une suspension et une électronique modernisées. Le passage de l’architecture B6 (2002-2005) à B7 (2006-2008) n’a pas vraiment affecté la configuration de base et la vocation de la A4, donc nous ne ferons pas de distinction dans cet article.

Trois formats ont été offerts au cours de cette génération, soit une berline, une familiale et un cabriolet. Au début, on retrouvait sous le capot un moteur turbocompressé à quatre cylindres de 1,8 litre développant 170 chevaux ou encore un V6 de 3,0 litres produisant 220 chevaux. Certaines versions se contentaient de la traction avant ou d’une transmission à variation continue (CVT), mais les vrais amateurs préféraient de loin la traction intégrale et la boîte manuelle (5 ou 6 rapports, selon l’année).

À partir de 2006, un nouveau moteur turbo de 2,0 litres à injection directe a fait son apparition, tout comme un V6 de 3,2 litres. Leur puissance s’élevait respectivement à 200 et 255 chevaux.

Encore aujourd’hui, la plupart des propriétaires se disent plus que satisfaits de la performance du turbo. Certes, le V6 se montre plus fougueux, mais il consomme davantage de carburant et ses coûts d’entretien à long terme risquent d’être plus élevés.

Audi A4 2005