Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi obtient le feu vert pour faire l’essai de taxis volants

D’ici quelques années, les routes ne seront pas seulement occupées par des voitures autonomes, mais aussi par des taxis volants qui en auront que faire des bouchons de circulation ? 

De la science-fiction ? Possible, mais cette fois, elle semble sur le point de rejoindre la réalité. La semaine dernière, la firme Audi a reçu l’aval du gouvernement allemand pour procéder aux essais de taxis volants expérimentaux dans la ville d’Ingolstadt, là où sont situés ses quartiers généraux. 

Cette aventure, elle ne la réalisera pas seule. Un autre géant allemand bien connu, Airbus, va travailler étroitement sur ce projet. Le ministre des Transports allemands, Andreas Scheuer, a mentionné que les taxis volant étaient pour créer « une nouvelle dimension en matière de mobilité ». Il a ajouté que ce type de moyen de locomotion représentait une chance inouïe pour une boîte comme Audi qui choisissait de se mouiller avec cette technologie.

La marque aux anneaux n’est pas la seule qui souhaite le faire. En effet, la compagnie Uber a récemment fait part de ses intentions d’investir 20 millions d’euros dans la recherche et le développement d’un taxi volant. Les travaux en ce sens vont se faire en banlieue de Paris avec le soutien de la NASA.

Les Américains et les Allemands vont donc se livrer une lutte sans merci pour offrir les premiers taxis volant. Quelque part, on a l’impression de revivre la course à l’espace qui opposait alors les Américains et les Russes vers la fin des années 50 et le début des années 60. 

Ce qu’on ne sait pas, c’est à quel moment auront lieu les premiers essais. Au dernier salon automobile de Genève, Audi et Airbus ont présenté un véhicule concept, mais ce n’était que pour le spectacle, selon les experts. 

Et pour ceux qui se poseraient la question, l’humain a déjà développé des voitures volantes. L’expérience a déjà été tentée au début du siècle dernier, et avec succès. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la Hall Flying Car proposait son Convair Model 118 et tout semblait indiquer qu’on se dirigeait vers une production à grande échelle. Malheureusement, un incident survenu lors d’un vol d’essai, suivi d’une mauvaise publicité dans les médias, avait tué le projet. 

Un peu plus de 70 ans plus tard, il risque de renaître avec plus de succès.