Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi : le TDI au coeur de l'évolution

Audi : le TDI au coeur de l'évolution

Une vieille technologie, de nouvelles applications Par ,

Rudolf Diesel a inventé le moteur à compression-allumage il y a près de 125 ans, mais les ingénieurs d'aujourd'hui n'ont pas encore trouvé le plein potentiel de ce dernier.

Beaucoup de constructeurs automobiles ont exploité le diesel au cours des dernières décennies, mais très peu en ont fait une obsession comme Audi. Cette division de luxe du groupe Volkswagen a plongé tête première dans le diesel il y a 25 ans avec l'Audi 100 1989, qui a inauguré le TDI (turbodiesel à injection directe). Le moteur à 5 cylindres de 2,5 L développait alors 120 chevaux et 195 livres-pied de couple.

Depuis ce temps, le progrès a été spectaculaire. Des systèmes comme la géométrie de turbine variable ont permis de relever la courbe de couple et de la rendre plus linéaire pour offrir une expérience de conduite plus excitante en général. Ensuite, on a vu l'injection à rampe commune, le refroidissement des gaz d'échappement et puis l'injection à haute pression (1 350 bars dans le V8 TDI de 3,3 L en 1999).

Audi a même succombé à la folie en créant en 2008 un V12 TDI de 6,0 L qui générait 500 chevaux et 738 livres-pied de couple. Je l'ai essayé dans un Q7 et je n'ai qu'un seul mot à dire : malade!

Plus récemment, Audi a participé à des courses automobiles avec ses moteurs TDI et les résultats ont été impressionnants. Du côté de ses modèles de série, les TDI adoptent maintenant un format et une cylindrée plus appropriés.

Audi : le TDI au cœur de l'évolution
Photo: Mathieu St-Pierre

Le diesel à l'échelle mondiale
Le développement du moteur TDI va de pair avec la volonté de réduire la consommation de carburant au sein de la gamme d'Audi et de fournir un rendement supérieur — autrement dit faire plus avec moins.

À ce jour, Audi a vendu plus de 7,5 millions de véhicules à moteur TDI, dont 600 000 en 2013 seulement. De toute évidence, la demande est à la hausse. En passant, Audi détient 40 % du marché du diesel en Europe, plus que toute autre compagnie.

Poursuivant sa mission pour sauver la planète, Audi a investi des sommes gigantesques dans le développement de nouvelles solutions alternatives. D'autres ont emboîté le pas, heureusement, car selon plusieurs experts, le nombre de véhicules sur les routes augmentera de 1 à 3 milliards d'ici 2030. Or, les lois en matière d'émissions de CO2 stipulent une moyenne de 95 g/km dès 2020, ce qui fait que les fabricants auront énormément de pain sur la planche.

Audi : le TDI au cœur de l'évolution
Photo: Mathieu St-Pierre

Le diesel au cœur de tout
Les moteurs à compression-allumage font partie d'un plan plus global imposé par la nécessité de diversifier nos sources d'énergie en ce moment et à l'avenir. Nous vous avons déjà parlé des technologies e-tron et g-tron, qui ont chacune beaucoup de mérite.

Audi veut offrir le bon moteur avec les bons produits. Par exemple, l'A4 propose un TDI de 2,0 L, les A6 et A7 s'accompagnent d'un V6 TDI de 3,0 L, tandis que la grande A8 réplique avec un puissant V8 TDI de 4,2 L. Des versions de performance sont même disponibles, comme le TDI de 346 chevaux et 479 livres-pied de couple de l'A7 Competition (non vendue au Canada).

Comme vous le voyez, le TDI couvre l'ensemble de la gamme d'Audi et répond à plusieurs objectifs en même temps. En plus d'assurer une grande efficacité énergétique, il contribue à rendre les voitures agréables à conduire, tel que démontré par mon essai de l'A4 Avant TDI Ultra.

Audi : le TDI au cœur de l'évolution
Photo: Mathieu St-Pierre

Modularité à l'extrême
Multiplier les options à partir d'un même point de départ aide à garder les coûts raisonnables. La plateforme modulaire MDB de Volkswagen est conçue pour jumeler des moteurs électriques et des moteurs à combustion, incluant les TDI. Bientôt, nous verrons apparaître dans les salles d'exposition d'Audi l'A3 e-tron hybride; lorsqu'elle se mettra à faire usage du TDI, les choses deviendront encore plus intéressantes.

Quant à l'appellation « Ultra », elle signifie que le moteur a été amélioré pour minimiser la consommation de carburant et maximiser le rendement. Présentement, Audi offre 23 modèles Ultra (répartis dans les gammes A3, A4, A5, A6 et A7) à travers le monde, dont 15 avec un moteur TDI qui consomme en moyenne de 3,2 à 4,9 L/100 km.

Par ailleurs, l'un des as cachés d'Audi s'avère un système biturbo électrique. Le turbocompresseur à l'échappement travaille de concert avec un autre compresseur qui fonctionne à l'aide d'un petit moteur électrique. Le résultat est une réponse immédiate de l'accélérateur à bas régime.

Audi : le TDI au cœur de l'évolution
Photo: Mathieu St-Pierre

Le diesel dans l'avenir
Le plus impressionnant dans tout ça, c'est que la technologie du diesel n'arrête pas d'évoluer. Quand on pense à Audi qui veut marier toutes ses technologies motrices via une plateforme modulaire, je ne vois aucune raison de craindre de nouvelles hausses des normes d'émissions.

Après avoir essayé les A3 e-tron et A4 TDI Ultra, je vous confirme aussi que le plaisir de conduire et la performance demeureront au rendez-vous.


Gallerie de l'article