Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un moteur V6 dans l’Audi R8 grâce à la Chine

Une Audi R8 à moteur V6 pourrait proposer jusqu’à 500 chevaux Par ,

Depuis ses débuts, la R8 du fabricant allemand Audi fait saliver les amateurs de performance. En effet, les moteurs V8 et V10 qu’elle a mis de l’avant ont sustenté tous les besoins en matière de chevaux-vapeurs que ceux prêts à cracher plus de 100 000 $ pour un modèle étaient en droit d’exiger.

Et une proposition à moteur V6 ? L’idée a déjà été avancée, mais rien ne s’est vraiment concrétisé… jusqu’à maintenant. Si la firme songe à le faire aujourd’hui, c’est qu’elle aimerait bien offrir son super bolide aux Chinois. Cependant, en raison de taxes importantes qui sont imposées aux acheteurs, taxes reliées à la cylindrée des mécaniques, il lui serait plus facile de le faire avec une variante à V6 de 2,9 litres qu’avec celle pourvue du V10 de 5,2 litres.

Ce bloc de 2,9 litres, c’est celui qui sert la Panamera chez Porsche. Doté de deux turbos, il est capable de produire 434 chevaux et pourrait être modifié pour en livrer 500 au service d’une R8. Au passage, les acheteurs paieraient la moitié des taxes qui seraient exigées sur une mouture à moteur V10.

Esthétiquement, la bonne nouvelle, c’est que le modèle demeurerait identique. La seule différence possible se situerait au niveau des pots d’échappement. Sur les prototypes servant au développement, cette partie de la voiture est camouflée.

Audi R8 V10
Photo : Audi
Audi R8 V10

Si Audi va de l’avant avec une livrée V6 de la R8, elle accouchera d’une version capable de rivaliser directement avec la Mercedes-AMG GT, la Jaguar F-Type et la Porsche 911 en matière de prix.

L’histoire est à suivre, surtout qu’en décembre dernier, de nombreuses publications rapportaient que la firme d’Ingolstadt songeait à ne pas remplacer la R8 à la fin de son cycle de production actuel, soit autour de 2020.

L’arrivée d’une variante à moteur V6 n’empêche pas que le modèle puisse être sacrifié dans deux ans, mais si cela permet une résurgence de ses ventes, il y a peut-être de l’espoir pour l’avenir. Si la rentabilité est au rendez-vous, Audi y donnera suite.

Pour l’instant, la R8 demeure une voiture de niche qui se vend peu et ne rapporte pas suffisamment à la compagnie, du moins au point d’enthousiasmer cette dernière à investir dans la conception d’une remplaçante.