Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X5 2000-2006 : occasion

BMW X5 2000-2006 : occasion

Le X5 de première génération, un charme sur la route... quand l'électronique tient bon Par ,

Pas besoin d’être un expert de l’automobile pour comprendre qu’en matière de véhicules usagés, les produits de luxe allemands séduisent beaucoup par leur style et leur conduite, mais déçoivent par leur prix et leur consommation. Malgré des pièces de remplacement dispendieuses et une électronique réputée pour ses caprices, un modèle BMW, Audi ou Mercedes-Benz vieux de 5 à 10 ans représente souvent une alternative dont les pour pèsent davantage que les contre.

BMW X5 2003 (Photo: BMW)

Au tournant des années 2000, constatant le plein essor des véhicules utilitaires sport (VUS), BMW a voulu riposter au Mercedes-Benz ML en lançant son nouveau X5. Alimenté par un moteur V8 de série, ce 4x4 urbain à cinq places a été conçu pour voyager en tout confort et en toute confiance, peu importe la route ou la météo. Luxueux et distinctif, la compagnie le décrit non pas comme un simple VUS mais bien un «véhicule d’activités sportives».

Le premier X5 débarqué au Canada renfermait un V8 de 4,4 litres développant 270 chevaux par l’entremise d’une boîte automatique à cinq rapports et d’un système de traction intégrale permanente. La puissance a augmenté à 282 chevaux pour 2001, étant donné l’arrivée d’une nouvelle version d’entrée de gamme alimentée par un moteur à six cylindres en ligne de 225 chevaux (avec boîte manuelle à cinq rapports disponible). Plus tard, le V8 a vu son rendement croître jusqu’à 315 chevaux. Lorsque sa cylindrée est passée à 4,8 litres, les conducteurs ont pu profiter d’une cavalerie atteignant 355 chevaux.

En milieu de génération, diverses retouches ont été apportées et les boîtes de vitesses ont gagné un sixième rapport en vue d’offrir une meilleure performance et une consommation réduite.

L’équipement du BMW X5 original comprenait un climatiseur automatique à trois zones avec filtration de l’air, une sellerie en cuir complète, un volant à réglage électrique, un rétroviseur à assombrissement automatique, un toit ouvrant, un sonar de recul, un système antidérapage, une chaîne audio à 10 haut-parleurs et plus encore. La banquette arrière à dossiers asymétriques rabattables et la vaste aire de chargement permettait en outre de transporter beaucoup de bagages et de matériel.

Les propriétaires d’un X5 2000 à 2006 apprécient surtout son design, sa force d’accélération, sa performance en général, ses freins et sa maniabilité. Le confort et la stabilité sur la route plaisent également à plusieurs, sans oublier l’espace et le cachet haut de gamme. Sur un forum de discussion, le proprio d’un modèle 2001 en parle même comme «l’ultime bolide de 5600 livres».

BMW X5 2003 (Photo: BMW)