Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X6 2020 : l’instigateur du mouvement en mode 3.0

On découvre le BMW X6 2020, la nouvelle édition de troisième génération du modèle qui a entamé la vague de VUS sportifs chez la marque bavaroise

La première fois que le constructeur bavarois a montré cette curieuse idée de jumeler les qualités d’un véhicule utilitaire à celles d’une voiture sport, c’était au Salon de Francfort de 2007 sous la forme d’un concept baptisé simplement X6. Clairement, les familiarités avec le cousin X5 pointaient déjà vers un modèle de production à venir, la division allemande qui était déjà réputée pour sa facilité à explorer de nouveaux créneaux.

Sans le savoir, BMW venait d’inventer une sous-catégorie de toutes pièces avec ce véhicule utilitaire « un peu moins utilitaire » ou comme se plaisaient à l’appeler les bonzes de BMW, un CAS (Coupé d’Activités Sportives). 

Photo : BMW

Le premier BMW X6 disponible au public va débarquer sur les routes en 2008 en tant que modèle 2009 et contrairement à son premier rival, l’Acura ZDX dévoilé au Salon de Détroit de 2009, le BMW X6 va rapidement s’imposer sur le marché pour ses qualités athlétiques, mais également pour son design qui ne laisse personne indifférent. 

Certains consommateurs trouvent dans ce nouveau type de véhicule une manière originale de se démarquer dans la circulation, tandis que d’autres voient simplement un VUS encore plus sportif que le modèle à toit horizontal. 

Plus de distinctions cette fois-ci
Maintenant rendu à sa troisième génération pour l’année-modèle 2020, le BMW X6 est devenu le symbole d’un mouvement qui n’arrête plus de prendre de l’ampleur au sein de l’industrie. En effet, que ce soit chez Mercedes-Benz, chez Audi ou même chez Infiniti prochainement, le VUS coupé est devenu une catégorie à part entière, même au sein de la marque à l’hélice où, en plus du X6, on retrouve le X4 et même le X2, deux modèles plus petits qui s’inspirent du X6 pour offrir à la clientèle un penchant plus sportif du modèle dont il découle, dans ce cas-ci respectivement le X5, le X3 et le X1.

Photo : BMW

Pour ce troisième opus donc, le département de design a cherché à différencier encore plus le X6 du X5  avec un bouclier exclusif, notamment au niveau de la calandre double qui adopte une forme plus « écrasée » et sous les blocs optiques avec une découpe plus agressive du bouclier. De profil, la forme de coupé est bien entendu de retour avec une fenestration en conséquence. 

Quant à la portion arrière, elle s’inspire bien malgré elle du plus compact X4 avec un repositionnement de la plaque d’immatriculation dans le pare-chocs contrairement au X5, sans oublier cette paire de feux de position aplatis éclairés par des diodes électroluminescentes. 

Un habitacle rehaussé
À l’instar de son frère utilitaire, le BMW X6 est également révisé à la hausse à l’intérieur, un peu comme l’a déjà fait le constructeur avec la Série 8 ou même la Série 3 au fil des derniers mois.

Photo : BMW
Photo : BMW

La qualité générale de l’habitacle est clairement supérieure à celle du modèle sortant, en plus d’être plus intuitive à l’utilisation, comme c’est déjà le cas à bord des récentes créations de la marque. Ainsi, entre les deux occupants des places avant, les commandes de sélection du mode de conduite sont regroupées autour du levier de vitesses en plus de cette molette qui n’a plus besoin de présentation, elle qui s’occupe de relier le conducteur à son système d’infodivertissement. 

D’ailleurs, à ce sujet, le BMW X6 vient également avec un écran tactile élargi en 2020, ce dernier qui mesure 12,6 pouces en largeur, soit la même dimension que celui logé derrière le volant sport. 

Dans les livrées « régulières » comme dans le bestial X6 M, les passagers profitent de baquets sport à la première rangée, tandis qu’à l’arrière, une banquette traditionnelle peut accueillir trois adultes malgré l’angle du toit de type fastback. Finalement, le coffre (580 litres ou 1525 litres avec la banquette repliée) est tout de même un brin moins volumineux que le X5 et son toit horizontal.

Photo : BMW

Trois saveurs, trois personnalités… sportives!
Contrairement au premier X6 qui a brièvement été commercialisé avec une livrée hybride, le nouveau X6 se limite à trois choix de motorisations sous le capot. D’entrée de jeu, le X6 xDrive40i fait confiance au bloc 6-cylindres en ligne turbocompressé de 335 chevaux et 330 lb-pi de couple optimal. Notez que ce moteur d’entrée de gamme fait très bien son travail à bord du X5, ce qui ne laisse aucun doute au sujet du X6 : le modèle le moins cher du trio est déjà une valeur sûre au chapitre des performances. 

Le niveau X6 M50i passe tout de suite au moteur V8 biturbo de 4,4-litres de 523 chevaux et 553 lb-pi de couple, le 8-cylindres qui fait déjà des merveilles à bord de la Série 8 et du X5, notamment. Franchement, ce moulin est déjà bien suffisant sur nos routes où les limites de vitesse ne donnent pas beaucoup de chances aux grosses cylindrées. 

Mais, si plus de 500 chevaux ne sont pas suffisants (!) aux yeux de l’amateur, la division M propose le X6 M Competition également équipé d’un V8 biturbo, mais ce dernier livre la folle bagatelle de 617 chevaux et 553 lb-pi qui, en passant, ajoute un cran en matière de musicalité, comme c’est le cas depuis que BMW produit ces VUS aux performances ahurissantes.

BMW X6 M Competition 2020
Photo : BMW
BMW X6 M Competition 2020
BMW X6 M Competition 2020
Photo : BMW
BMW X6 M Competition 2020

Toutes les livrées sont équipées du rouage intégral maison, mais également d’une boîte automatique à huit rapports avec possibilité de changer soi-même les vitesses via le levier ou même les palettes derrière le volant.

Le BMW X6 arrive ces jours-ci au pays juste à temps pour la saison froide et risque encore une fois de connaître passablement de succès auprès des amateurs de VUS racés, le public cible avoué de l’instigateur de ce curieux mouvement jumelant une ligne sportive à une architecture utilitaire.

Photos :BMW
Photos du BMW X6 2020
Photos :BMW
Photos du BMW X6 M 2020