Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac veut être l’image électrique de GM… et une mangeuse de Tesla

Lorsqu’on étudiera la première moitié du siècle actuel dans l’histoire de l’automobile, un chapitre majeur devra être consacré à Tesla. L’arrivée de la firme fondée par Elon Musk est venue bouleverser des traditions ancrées dans le béton dans l’industrie.

Si bien qu’à peine 15 ans après ses débuts, on parle de la voiture électrique comme jamais. À toutes les adresses, l’électrification est en voie de s’imposer lorsque vient le temps de concevoir un nouveau véhicule. Déjà, la plupart des constructeurs nous ont promis l’arrivée prochaine de quantité de produits électriques. Chez certains fabricants allemands, Volkswagen notamment, le virage est majeur.

Chez GM, qui nous a tout de même donné la Volt et la Bolt jusqu’à présent, les choses semblent plus tranquilles. On se souviendra néanmoins qu’en 2017, la compagnie nous avait annoncé l’arrivée de 20 produits électrifiés d’ici 2023. Tout est donc appelé à changer dans un avenir plus ou moins rapproché.

Quant à la division de luxe de General Motors, il est clair qu’elle ne souhaite pas laisser le plancher à la concurrence étrangère allemande, ni à celle provenant de l’intérieur avec Tesla. Selon certaines sources, le premier véhicule électrique de GM qui va être basé sur la nouvelle plateforme électrique (BEV3) que développe le géant américain sera un produit Cadillac. La structure devrait être prête en 2021, ce qui laisse anticiper le moment où un premier véhicule Cadillac entièrement électrique verra le jour.

Photo : D.Boshouwers

Il ne nous reste qu’à voir ce à quoi ressemblera la proposition de Cadillac. Aussi, est-ce que le marché nord-américain sera privilégié ou est-ce que la Chine sera surtout dans la mire de la division centenaire ? On sait que là-bas, la stratégie en électrification poussée par les autorités est autrement plus agressive qu’aux États-Unis, notamment en raison des graves problèmes de pollution de l’air.

N’empêche, avec un portfolio majoritairement électrique, la porte serait grande ouverte pour Cadillac en Amérique du Nord. Il n’y a qu’à constater l’engouement des consommateurs pour les produits Tesla pour réaliser qu’il y a de l’intérêt pour les voitures de luxe haut de gamme.

Surtout que pour Cadillac, il est un peu insultant de voir une firme comme Tesla, qui ne compte pour l’instant que trois modèles dans sa gamme, la surpasser au chapitre des ventes américaines. L’an dernier, la compagnie californienne a écoulé 191 627 véhicules au pays de l’Oncle Sam contre seulement 154 702 pour Cadillac.

Ça va brasser, comme le dit l’expression.

Article par Auto123.com