Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La production du Chevrolet Blazer temporairement arrêtée au Mexique

Le conflit de travail chez GM aux États-Unis a mené à une pénurie de composants pour le Chevrolet Blazer, ce qui fait que la production de ce VUS au Mexique a été arrêtée temporairement

Le Chevrolet Blazer ne connaît pas une première année facile sur notre marché, lui dont les ventes ne sont pas faramineuses. Au mois de septembre dernier, 314 unités ont été vendues à travers le pays, ce qui porte le total à 1865 depuis le début de l’année.

Chez nos voisins du sud, l’histoire est très différente alors que le modèle connaît une très forte popularité. En septembre, 20 312 versions ont trouvé preneurs.

Toujours est-il que ceux qui sont en attente d’un modèle devront peut-être patienter un peu plus longtemps que prévu, car la production a été stoppée cette semaine à l’usine de Ramos Arizpe, au Mexique. Cette décision est une conséquence directe d’une grève d’un mois aux États-Unis ; 46 000 employés de General Motors sont présentement absents de leur poste.

La grève serait sur le point de prendre fin, toutefois, car une entente a été ratifiée la semaine dernière. Cependant, les membres du syndicat sont appelés à voter sur cette dernière d’ici vendredi, si bien qu’il n’y aura pas d’activités à l’usine. La production pourrait reprendre la semaine prochaine si l’accord survenu est accepté par les employés.

On se souviendra que le syndicat des employés qui représente les travailleurs canadiens de l’automobile avait été furieux de voir GM choisir le Mexique plutôt que le Canada, nommément l’usine d’Oshawa, en Ontario, lorsque la production du Blazer avait été annoncée. Une décision en ce sens aurait permis de littéralement sauver l’usine.

Outre un prix trop salé pour les versions à traction intégrale, ne cherchez pas plus loin pourquoi le Blazer n’est pas populaire dans certains coins du pays.