Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chez les rouges de Floride

Chez les rouges de Floride

Le rendez-vous annuel des Ferrari d'Amérique Par ,

L’événement annuel organisé par le magazine américain Cavallino qui s’étale sur plusieurs jours, commence par une journée d’essais privés au circuit Palm Beach International Raceway, pour se terminer le samedi par le prestigieux Concorso d’Eleganza.

Les trois rivales : Maserati, Ferrari et Alfa Romeo.

Nous nous rendons en premier au circuit qui vient de faire peau neuve, pour assister aux courses réservées aux Ferrari anciennes et modernes, accompagnées de quelques Alfa Romeo et Maserati historiques. Au hurlement pointu des Ferrari modernes succède le chant caractéristique des « vintage » classées en deux groupes : freins à tambour et freins à disque. Dans le premier groupe, deux monoplaces retiennent l’attention : une Maserati 250 F et une antique Alfa Romeo. Quant aux Ferrari à disques, la lutte est serrée entre une 308 GTB/M 1977 Gr 4 et une 365 GTB/4 C 1972.

Concorso d’Eleganza
Le lendemain, c’est sur les terrains de l’hôtel The Breakers que nous retrouvons les célèbres italiennes, entourées d’une foule moins dense que celle de l’an dernier. Sans doute le temps plus frais de ce janvier floridien ou alors les conséquences de la déprime économique qui sévit encore. N’empêche que les beautés mobiles remplissent bien le parterre réservé aux vedettes de ce show. À commencer par une très rare 375 MM Scaglietti 1954 qui rappelle, sous certains angles, la Mercedes 300SL. Tout près, un futur classique élaboré sur base d’une 575 Maranello habillée d’une superbe robe bleu marine et crème signée Zagato. Construite à six exemplaires, dont les deux premiers ont été commandés par un collectionneur japonais, la Zagato moderne fait un clin d’œil on ne peut plus complice à une autre création de la maison milanaise, la Ferrari 250 GT Zagato 1956, sans doute l’une des plus belles Ferrari jamais construites. C’est d’ailleurs sur ce même parterre et en compagnie de la divine 250 GT que nous avons eu la chance de nous entretenir avec le designer italien Andrea Zagato qui dirige aujourd’hui les destinées des studios créés par son grand-père en 1919.

Fellini et Ferrari
Et pour compléter le centre du parterre, une voiture couverte d’un drap rouge vers laquelle se dirige la foule pour en découvrir le secret. Notre attente est cependant quelque peu déçue, car la créature signée Pininfarina et baptisée P540 Superfast Aperta n’a pas réussi à rallier les suffrages. Élaborée pour un client privé sur base d’une 599 GTB Fiorano, ce mélange des genres se voulait un hommage à la Ferrari dorée carrossée par Fantuzzi pour le film Histoires extraordinaires, de Frederico Fellini (1968).

Construite sur demande, « l’ultima » 575 GT Zagato.