Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Combien de rapports?

Combien de rapports?

Par ,

J'allais vous écrire pour me plaindre des boîtes de vitesses à variation continue – parce que je le peux et que j'aime ça – quand j'ai allumé sur un autre enjeu qui s'en rapproche : l'augmentation incessante du nombre de rapports.

Le débat sur les boîtes à variation continue finira éventuellement par s'éteindre, puisque l'excellente Honda Accord 2013 nous a prouvé qu'elles peuvent faire du très bon travail. Attendez-vous donc à ce que de telles boîtes mieux programmées, plus performantes et plus amusantes deviennent la norme. Si l'on ajoute des sélecteurs au volant, je n'aurai plus vraiment de raisons de me plaindre. En fait, je risque même d'y prendre mon pied.

Les véhicules modernes – les vrais – ont une boîte automatique à au moins cinq rapports. Non, je devrais plutôt dire six. Selon moi, c'est amplement suffisant pour obtenir non seulement une solide performance, mais aussi une bonne économie d'essence. Une boîte à six rapports bien étagés permet d'atteindre 100 km/h en peu de temps et garde le moteur à un bas régime une fois cette vitesse de croisière atteinte.

Puis, un beau jour, des constructeurs ont décidé d'ajouter un septième et un huitième rapport. Dans les années à venir, le neuvième et le dixième suivront. Sommes-nous devenus fous?

Voici mon problème avec les boîtes automatiques à huit rapports, comme celle de la BMW 335i 2013 que j'ai récemment essayée. Honnêtement, elle fait des merveilles – douceur, transparence, régime exceptionnellement bas sur l'autoroute, etc. Par contre, comme il s'agit d'une berline sport allemande de 300 chevaux et 300 livres-pied de couple, je m'attends à ce qu'elle exécute des reprises époustouflantes. Or, à 100 km/h sur le huitième rapport, la boîte automatique de la 335i doit rétrograder d'au moins quatre rapports, voire cinq, afin que le six-cylindres replonge dans la partie la plus étoffée de sa bande de puissance et qu'il produise l'élan voulu. Quel délai agaçant! Même en mode Sport, la boîte met du temps à tomber sur le bon rapport.

BMW 335i 2013 habitacle
Photo: Matthieu St-Pierre

Évidemment, puisqu'on parle d'une automatique, elle ne peut sauter des rapports pour y arriver. Et ça vaut dans l'autre sens aussi, soit dit en passant. Avant de répliquer que les boîtes manuelles à sept rapports de la Porsche 911 et de la nouvelle Chevrolet Corvette 2014 ne sont guère meilleures, rappelez-vous que leur conducteur peut, d'un mouvement furtif et bien chorégraphié, glisser le levier du septième au troisième rapport et partir en flèche.

À quel point la situation s'empirera-t-elle lorsque GM, Ford et d'autres manufacturiers lanceront leurs boîtes automatiques à neuf et à dix rapports? D'autre part, à quel point seront-elles chères à réparer si elles brisent une fois la garantie expirée? Je ne tiens pas à le découvrir par moi-même...

Bref, je pense qu'on devrait fixer un plafond : six rapports pour les boîtes automatiques et sept rapports pour les manuelles. Qu'en dites-vous?