Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Conduire une Audi R8 V10 sur le circuit de Misano

Conduire une Audi R8 V10 sur le circuit de Misano

Attention, piste glissante! Par ,

RIMINI, Italie -- J'ai 525 chevaux à ma disposition et je ne vois absolument rien devant moi. La légère pluie de ce matin s'est transformée en déluge et l'eau expulsée par la voiture qui me précède bloque tout mon champ de vision.

Long de 4,064 kilomètres, le circuit de Misano a été conçu pour accueillir différents Grand Prix de motos. Depuis cette année, son appellation officielle est « Misano World Circuit Marco Simoncelli », en l'honneur d'un champion de moto italien décédé en 2011.

Y penser ne me réconforte pas vraiment alors que j'approche le premier virage en épingle. Les essuie-glaces balaient furieusement le parebrise, mais ils ne font pas le poids contre la pluie torrentielle.

Ce qui me rassure, toutefois, c'est la performance du légendaire système de transmission intégrale quattro de mon Audi R8 V10 2014 (enfin, celle qu'on m'a prêtée). Le puissant derrière veut se dérober sur la piste détrempée, mais le système varie efficacement la distribution du couple pour remettre la voiture sur le droit chemin sans grand effort. Lui qui a fait ses preuves dans des milliers d'étapes de rallye sur neige et sur glace à travers le monde, il ne se laisse pas intimider par un peu de pluie.

Quelques secondes d'aquaplanage me font retenir mon souffle, mais j'expire de soulagement lorsque la R8 retrouve son mordant.

Tu parles d'une machine! Malgré sa puissance écrasante, elle nous la livre de manière si progressive et fluide (grâce à la boîte S tronic à double embrayage) que la conduite devient presque civilisée. J'ai bien dit « presque ».

Le jappement rauque qui se change en un hurlement corsé me rappelle que j'ai affaire à un véritable supercar. Bien qu'il me soit possible d'éteindre l'antipatinage, je choisis judicieusement de le garder actif pour affronter ces conditions exécrables.

Le volant gainé de suède à base plate se montre lourd, tout comme la direction, mais les sensations sont là.

Après quatre tours, je deviens plus courageuse même si la visibilité fait encore cruellement défaut. Je connais assez bien la piste pour augmenter ma vitesse. Dans l'épingle, j'accélère pour attaquer la ligne droite qui suit : 140... 160... 184 km/h. Ça ne semble pas beaucoup, mais je peux quand même apprécier le potentiel de puissance de la R8 V10 sans faire comme le gars qui devient une risée sur Internet après avoir provoqué un tête-à-queue ou, pire encore, bousillé la voiture.

Plus tard, on m'offre de prendre place aux côtés de Frank Stippler, pilote d'usine pour Audi et l'un des gagnants de l'édition 2012 des 24 Heures du Nürburgring, dans une Audi R8 LMS Ultra.

Avec un grondement et un crépitement bien à elle, cette dernière quitte les puits en valsant d'un virage à l'autre. Le moteur pousse un cri assourdissant pendant que Frank dirige habilement la R8 sur le tarmac glissant, parfois à un cheveu de perdre le contrôle. Bien sûr, tout est calculé.

Quelle expérience fantastique! À quand la prochaine fois?

2014 Audi R8
Photo: Lesley Wimbush