Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Coronavirus et production : Ford découvre une nouvelle réalité

Mardi après-midi, et de nouveau pendant la nuit suivante, Ford a été forcé d’interrompre brièvement sa production à son usine de Chicago alors que deux travailleurs du Centre SHO ont été déclarés positifs à la COVID-19.

L’incident est le premier connu chez Ford depuis que le constructeur a repris la production dans la plupart de ses usines d’assemblage nord-américaines lundi.

Cette situation met en lumière une nouvelle réalité ; la production avec la présence du virus dans la société ne pourra jamais plus être la même. Afin d’éviter des arrêts permanents, nous allons assister à des fermetures temporaires lorsque des cas surviendront ici et là. Aujourd’hui c’est Ford, mais ça peut être Honda, General Motors ou Toyota demain.

Le Centre SHO, nommé en l’honneur de la berline Taurus SHO qui était assemblée à Chicago, se trouve à environ un kilomètre de l’usine principale. Les ouvriers y préparent des pièces qui entrent dans la production des VUS Ford Explorer et Lincoln Aviator.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

L'usine Ford à Dearborn, au Michigan, le 18 mai
Photo : Ford
L'usine Ford à Dearborn, au Michigan, le 18 mai

Pourtant, les deux employés avaient réussi à passer le test de la température et le processus de contrôle quotidien de l’équipe de santé. On ne sait pas pour l’instant de quelle façon Ford a appris qu’ils étaient malades ni où ils ont été testés pour le virus.

« La sécurité de notre personnel est notre priorité absolue, a déclaré via un communiqué la porte-parole de Ford, Kelli Felker. Lorsque deux employés qui sont retournés au travail cette semaine ont été déclarés positifs pour la COVID-19, nous avons immédiatement averti les personnes qui ont été en contact étroit avec elles et nous leur avons demandé de se placer en quarantaine pendant 14 jours. »

« Nous avons également nettoyé et désinfecté en profondeur la zone de travail, l’équipement, et tout le tracé que les membres de l’équipe ont pu emprunter. Le travail est maintenant de retour à la normale », a ajouté Kelli Felker. »

Cette dernière a déclaré que les employés n’ont pas contracté le virus pendant leurs heures de travail. Ford a précédemment avisé qu’elle proposerait un test aux employés présentant des symptômes dans les régions métropolitaines, y compris à Chicago, où elle possède des usines d’assemblage.

Le porte-parole de la partie syndicale, Brian Rothenerg, a déclaré que son groupe surveillait aussi la situation de près. « Nous continuons de surveiller de façon intense la mise en œuvre des protocoles de santé et de sécurité pour protéger nos membres, leurs familles et la communauté. »