Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Des scientifiques ont découvert une nouvelle façon produire du pétrole

Des scientifiques ont découvert une nouvelle façon produire du pétrole

Par ,

À Silicon Valley, en Californie, des chercheurs ont créé une bactérie qui se nourrit de déchets végétaux et qui rejette du pétrole à l'état pur ! Après plusieurs années de recherches sur l'ADN de certaines bactéries, les chercheurs ont isolé un gêne, qu'ils modifient, ce qui fait en sorte que la bestiole produit de l'or noir, rien de moins.

Cette découverte ouvre la voie à de nombreuses possibilités. Non seulement ces bactéries produisent du pétrole, mais elles éliminent des déchets autrement inutilisés tels des copeaux de bois ou des pailles de blé. Ainsi, elles produisent, selon ses inventeurs, une empreinte de carbone négative. Le taux de carbone émis par une voiture carburant à ce pétrole sera donc inférieur à celui rejeté dans l'atmosphère par l'amas de déchets. Impressionnant, non?


Présentement, le seul problème relié à l'utilisation de ces bactéries est qu'elles nécessitent beaucoup d'espace afin de produire une quantité suffisante de pétrole. En utilisant une superficie de 3,71 mètres carrés, les bactéries peuvent produire un baril de pétrole par semaine.

Aux États-Unis, en moyenne 143 millions de barils de pétrole sont consommés de façon hebdomadaire. Afin de fournir nos voisins du sud, les bactéries devraient ainsi couvrir une superficie de 531 kilomètres carrés.

Pour l'instant, l'objectif des chercheurs est de construire une usine permettant la production de pétrole à grande échelle. Elle devrait être fonctionnelle pour 2011.

Au niveau des coûts, si les bactéries sont nourries avec de la canne à sucre, on prévoit être en mesure de produire du pétrole pour 50 $ le baril. À l'heure actuelle, le baril se vend environ 130 $.
photo:Jupiter Images