Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une Dodge Challenger Hellcat hybride dès l’an prochain ?

S’il y a bien deux choses diamétralement opposées dans l’industrie automobile, c’est la Dodge Challenger Hellcat et l’idée même de la voiture hybride ou électrique. Pourtant, si l’on se fie à ce que rapporte le site The Detroit Bureau, l’année 2020 pourrait bien nous permettre d’assister à la naissance d’une variante hybride du célèbre muscle car.

N’imaginez cependant pas une voiture hybride conventionnelle ou encore un modèle pouvant être branché. En fait, la Challenger Hellcat recevrait un système hybride léger du genre de celui qui est livrable avec le Jeep Wrangler. On parle surtout d’un système qui vient en aide au moteur à essence lors de situations précises, permettant au passage des économies à la pompe. Ce faisant, le modèle, qui ne manque pas de puissance, verrait 130 livres-pieds de couple s’ajouter à sa fiche technique.

Voilà de quoi attirer l’attention.

Le geste n’est pas étonnant, toutefois, car on apprenait il y a peu de temps que le groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) souhaitait accélérer son plan d’électrification. La compagnie a déjà annoncé que la prochaine Fiat 500 serait électrique et du côté d’Alfa Romeo, on souhaite offrir l’hybridité avec plusieurs des modèles déjà au catalogue, ainsi que des produits futurs.

Photo : Dodge

Si l’information concernant l’arrivée d’une variante hybride pour la Challenger Hellcat s’avère véridique, ce ne sera pas la seule du genre à voir le jour. FCA souhaiterait en fait se positionner comme un chef de file en matière d’électrification au cours des 12 à 18 prochains mois. Facile à dire, comme dirait l’autre ; on verra bien pour l’exécution.

Une déclaration met toutefois en perspective les intentions du groupe FCA. Micky Bly, le responsable des motorisations au sein de l’entreprise, a déclaré que c’était le gouvernement qui forçait la compagnie à ajouter des modèles électrifiés au sein de la gamme. Selon lui, il y a peu de demandes pour des véhicules électriques, surtout aux États-Unis, là où le prix de l’essence demeure relativement bas.

Il n’a peut-être pas tort, mais la situation peut changer rapidement et si FCA ne fait les choses que parce qu’elle se sent obligée de le faire, il devient difficile de croire à la sincérité du plan de l’entreprise.

La prochaine année va assurément nous en apprendre plus.

Photo : Dodge