Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Entrevue avec John P. Larson, directeur général de Buick-Pontiac-GMC

Entrevue avec John P. Larson, directeur général de Buick-Pontiac-GMC

Par ,

L'excitation de conduire est de retour chez Pontiac avec la G8 2008

John P. Larson, directeur général de Buick-Pontiac-GMC.
Place McCormick, Chicago - M. Larson, comme plusieurs employés de GM impliqués dans le développement de nouveaux produits, est de bonne humeur ces temps-ci. Bien avant le lancement de la G8, il l'avait non seulement déjà vue mais aussi essayée à maintes reprises. Il était tout sourire lorsqu'il a discuté avec un petit groupe de journalistes canadiens et répondu aux questions concernant la compagnie et la G8.

D'abord, un petit retour en arrière. M. Larson nous a expliqué qu'il y a quelques années, lui et ses collègues chez Pontiac ont étudié la gamme de produits offerts et réalisé qu'il manquait quelque chose. «En tant que compagnie qui a inventé les muscle cars, nous devions absolument injecter de nouvelles doses de performance et de style dans nos modèles», dit-il. Les premiers résultats du travail qui a suivi ont été la G6, la Solstice et le Torrent. Selon le d-g, il n'y aura jamais un plus gros véhicule chez Pontiac que le Torrent. «Ce VUS représente une approche différente et nouvelle. Nous avons expérimenté un peu, allant jusqu'à créer une version de performance GXP, mais le fait est que Pontiac ne visera jamais plus gros que le Torrent.»

En même temps, la compagnie a décidé qu'une vraie berline porte-étendard populaire serait de mise -- une voiture qui symboliserait clairement la puissance et la performance Pontiac. En cherchant de l'autre côté de la planète, en Australie, ils sont tombés sur la Holden Commodore avec plate-forme à roues motrices arrière de GM. La voie large, le mode d'entraînement par propulsion et le physique imposant sont parfaits pour ce qui deviendra une berline rapide, luxueuse et très équipée. «Cette plate-forme est la même que pour les prototypes de Camaro coupé et décapotable. Alors oui, elle pourrait servir à beaucoup d'autres véhicules GM dans l'avenir», ajoute M. Larson. Selon lui, ladite plate-forme aurait le potentiel de soutenir des voitures à traction intégrale; rien de plus précis n'a cependant été avancé.

Avec son empattement de 292 cm ainsi que le choix entre un V6 de 261 chevaux et un V8 de 362 chevaux, la G8 rivalisera non seulement avec la Dodge Charger et les autres voitures LX du Groupe Chrysler, mais aussi avec la BMW Série 5, au dire du patron de Pontiac. «Je ne parle pas que de la performance mais aussi de la qualité, du luxe et du confort.» Toute une déclaration!

Pour ce qui est de la Grand Prix, M. Larson a confirmé qu'elle sera produite en 2007 et 2008. Elle et la G8 seront donc vendues côte à côte pendant au moins un an. Je lui ai par ailleurs demandé s'il croyait que la G8 volerait des ventes aux Chevrolet Malibu et Impala. M. Larson m'a répondu que ces voitures ciblent toutes des clientèles différentes. Ceux qui opteront pour la G8 recherchent avant tout de la performance et l'expérience de conduite d'un système à propulsion.

Aucun objectif de vente n'a encore été déterminé, mais selon le d-g, les Australiens sont tellement en amour avec la Commodore qu'il n'y a aucune raison pour que les Nord-Américains n'adoptent pas la G8.

Notons d'ailleurs que la G8 sera fabriquée en Australie et qu'elle arrivera chez nous tôt en 2008.

Pontiac G8 2008

photo:General Motors