Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: KERS ou pas KERS, les implications

F1: KERS ou pas KERS, les implications

Par ,

Depuis plusieurs semaines, on peut lire que telle ou telle équipe de Formule 1 emploiera, ou pas, son système KERS au premier Grand Prix de la saison qui sera présenté à Melbourne dans moins de 40 jours. Qu'implique cette décision ?

Le KERS est un système « hybride », qui récupère l'énergie cinétique gaspillée lors des freinages pour recharger des batteries qui, en retour, actionnent un moteur électrique qui assiste le moteur V8 lors des phases d'accélération.

Certaines équipes, comme Renault, ont affirmé vouloir courir avec le KERS à Melbourne, tandis que d'autres, dont Williams, certifient ne pas vouloir l'employer. Alors, que se passe-t-il dans la réalité ?

« Si nous ne comptons pas employer le KERS, alors nous le démonterons de la voiture, » a expliqué à Auto123.com Laurent Mékies, ingénieur en chef chez Toro Rosso.

« Le principal problème du KERS est son poids et son encombrement. Si on ne s'en sert pas, vaut mieux tout démonter que simplement le débrancher et le laisser en place. Ceci nous assure de trouver une meilleure répartition des masses en déplaçant le ballast, donc d'obtenir un meilleur équilibre de la voiture ».
photo:Red Bull - Gepa Pictures