Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Kimi Räikkönen admet que la Ferrari ne lui convient pas encore

F1: Kimi Räikkönen admet que la Ferrari ne lui convient pas encore

Par ,

Le Finlandais Kimi Räikkönen a nié en Malaisie que le problème majeur de la Ferrari F14 T provenait de ses freins arrière électroniques.

« Je n’ai aucune idée d’où cette remarque provient. Ce n’est pas le problème. Il n’y a pas de soucis avec le freinage électronique », de dire Räikkönen.

« Ce que je désire avoir sont des réglages qui conviennent mieux à mon style de pilotage. L’écurie y travaille actuellement. Si tout va bien, quand j’aurai ces nouvelles pièces, cela améliorera les choses et me donnera plus de sensations au volant. Mais cela va prendre un peu de temps », de dire le Finlandais.

F1 Ferrari Kimi Raikkonen
Kimi Räikkönen, Ferrari. (Photo: Ferrari)

« Avec ces nouvelles pièces qui me sont destinées, je devrais mieux ressentir le train avant. Il est évident que le début de saison n’a pas été grandiose pour nous. Ce n’est évidemment pas ce à quoi nous aspirions. Mais nous avons des gens compétents qui travaillent à plein régime pour résoudre nos ennuis. Il reste certes beaucoup à faire, mais je suis convaincu que nous allons progresser », a-t-il ajouté.

Räikkönen explique que le circuit de Sepang en Malaisie offrira un défi fort différent que celui de Melbourne.

« Bien sûr, les circuits sont tous différents. Il fait chaud et humide ici. Nous roulerons aussi pour la première fois avec des pneus différents. Ce sera très dur sur les voitures. Je ne sais pas à quoi m’attendre. Cela n’est guère différent des années précédentes, car c’était très difficile de prédire ce qui allait se passer d’une course à l’autre », d’expliquer Räikkönen.

Pour terminer, l’ancien champion du monde a nié que les voitures turbo hybrides étaient différentes à piloter.

« À l’exception de quelques détails, le pilotage de ces nouvelles voitures ne diffère pas vraiment de celui de celles de l’an dernier. Pour moi, la différence majeure provient du changement d’équipe, car chaque écurie produit une voiture différente des autres », de répondre Räikkönen.