Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La FIA charge Charlie Whiting d'évaluer la santé de l'écurie USF1

F1: La FIA charge Charlie Whiting d'évaluer la santé de l'écurie USF1

Par ,

On apprenait la semaine passée que Ken Anderson, directeur technique de la nouvelle écurie de Formule 1 USF1, avait demandé à la FIA la permission de rater les quatre premiers Grands Prix de la saison 2010 afin de terminer la fabrication des monoplaces.

L’excellent journaliste britannique Adam Cooper écrit aujourd’hui que Charlie Whiting, le délégué de la FIA, et dans les locaux de USF1 à Charlotte en Caroline du Nord aujourd’hui mercredi afin de vérifier l’état des lieux et l’avancement du projet qui traîne de la patte.

La FIA n’a pas voulu confirmer que Whiting était bel et bien chez USF1, mais la visite d’ateliers de F1 fait partie de son boulot.

Jean Todt, le nouveau président de la FIA, a martelé qu’aucune équipe de F1 ne pouvait rater un Grand Prix sans faire face à une exclusion. Mais on murmure qu’une clause des nouveaux Accords de Concorde, ou son interprétation, permettrait à une équipe de rater jusqu’à trois courses sans faire face à de pénalités.

Whiting, ancien chef mécano de l’écurie de F1 Brabham sous la direction de Bernie Ecclestone, rédigera un rapport à la FIA sur l’état de santé de USF1 (et de ses finances) et son sérieux à courir cette saison.

On indique aussi que Chad Hurley, cofondateur de YouTube et financièrement impliqué dans l’écurie USF1, tentait de sauver l’équipe américaine en la fusionnant avec Campos Meta ou Stefan GP, deux autres écuries dans une position précaire.