Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La position de la FIA n'a pas changée, et ne changera pas

F1: La position de la FIA n'a pas changée, et ne changera pas

Par ,

D'après GMM

Des dirigeants de la Fédération internationale de l'automobile insistent à dire qu'ils ne sont pas ébranlés par les menaces brandies par plusieurs écuries de Formule 1.

Face au projet controversé d'imposer un plafond budgétaire en F1 et un système de règlements à deux vitesses, les écuries Ferrari, Renault, Toyota, BMW et Red Bull ont menacé de quitter la F1 à la fin de la saison 2009.

Un dirigeant de la FIA a toutefois déclaré au Times londonien : « Notre position n'a pas changé. Notre décision repose sur des faits très bien documentés ».

Alors que des rumeurs de championnat parallèle commencent à circuler, certains experts font noter que Ferrari est désormais bien impliquée dans la série A1 Grand Prix.

D'autres font aussi remarquer que Ferrari ne défierait pas FIA de telle façon si elle n'avait pas déjà décidé d'un plan B.

« Ceci n'est pas une guerre de communiqués de presse. Nous ne rigolons pas, » a déclaré Piero Ferarri, fils du légendaire Enzo Ferrari dans une interview donnée au journal britannique Guardian.

Face à la possibilité d'organiser un championnat parallèle, Ferrari a déclaré : « On ne peut rien dire à ce sujet en ce moment. La situation évolue très rapidement. Maintenant, nous pouvons dire que la balle est dans le camp de Max. Nous verrons bien ».

Fait intéressant, Ferrari obtient des appuis de taille. Le Comité olympique italien soutient l'écurie Ferrari tandis que le maire de la ville de Modena, là où le constructeur a pignon sur rue, approuve les démarches de l'équipe.

« Je comprends que les directeurs de Ferrari ne soient pas d'accord avec des changements constants de règlements. Cela n'aide pas l'entreprise à faire un bon travail, » a affirmé Giorgio Pighi.
photo:Ferrari