Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La saga du moteur 2013 se poursuit au Canada

F1: La saga du moteur 2013 se poursuit au Canada

Par ,

D'après GMM

Le débat continue dans les garages de Montréal autour de la règlementation des moteurs pour 2013.

Le Conseil mondial du sport automobile a voté en faveur du moteur turbo quatre-cylindres la semaine passée.

Cependant, le magazine allemand Auto Motor und Sport, révèle qu'une toute petite majorité a voté en faveur de la règlementation, 13 membres sur les 26.

12 membres ont voté contre, tandis que Vijay Mallya était absent lors de ce vote. Membre du conseil mondial et représentant de la fédération indienne du sport automobile, le milliardaire indien était en pleine discussion et négociation au téléphone pour la reprogrammation du grand prix d'Inde plus tard dans l'année, afin de laisser la place au grand prix de Bahreïn.

Il a émergé également de la réunion de vendredi dernier que les actionnaires de la F1 ont jusqu'au 30 juin pour demander un report de cette règlementation.

Il se trouve que parmi les quatre motoristes, seul Renault reste en faveur de ce changement, les autres fournisseurs Ferrari, Mercedes et Cosworth n'y sont plus trop favorables.

Photo: WRi2


Bernie Ecclestone, farouchement opposé à ce petit moteur, a réuni les directeurs d'écuries à Montréal.

Le Britannique a expliqué que la FIA n'a pas respecté les règles. La fédération a annoncé le moteur quatre-cylindres dès l'an dernier alors que la décision aurait dû avoir lieu après des réunions de travail avec la Commission de la F1 et les équipes techniques.

La FIA réplique que la situation est différente, puisque les Accords Concorde actuels imposant un accord tri-partite expirent à la fin de l'année 2012, et que cette règlementation s'appliquera en 2013.

Mais Bernie Ecclestone insiste au Canada que la FIA aurait dû suivre les Accords Concorde en cours : « Il doit y avoir un vote de la Commission de la F1 ».

Et s'il doit y avoir un vote de la Commission de la F1 sur la règlementation moteur 2013, la majorité se portera certainement sur la continuité du moteur V8 actuel ou sinon un décalage de la mise en place du moteur quatre-cylindres.

Ferrari est le motoriste le plus opposé au petit moteur et Auto Motor und Sport rapporte que la Scuderia n'écarte pas une action légale contre la FIA pour violation des Accords Concorde sur le processus de décision.

Pat Fry, directeur technique de Ferrari, déclare sur le circuit de Montréal : « Je pense qu'il serait bon de clarifier certains points, mais en ce qui concerne la situation politique, je ne veux vraiment pas faire de commentaires ».