Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le 'chaos' et la 'controverse' donneraient de la visibilité aux petites écuries

F1: Le 'chaos' et la 'controverse' donneraient de la visibilité aux petites écuries

Par ,

D'après GMM

Michael Schumacher et Martin Whitmarsh accusent certains patrons d'écuries de chercher le "chaos" et la "controverse" dans les rues de Monaco pour obtenir de la visibilité.

Avec 24 voitures sur la grille dont six ayant une grande différence de performances, beaucoup de pilotes craignent que le traffic empêche de compléter des tours rapides et pourrait aboutir sur des situations dangereuses.

Il a été proposé de séparer exceptionnellement la séance d'essais Q1 en deux groupes afin d'alléger le nombre de voitures. Lors de la réunion des patrons d'écurie la semaine passée à Barcelone, l'idée avait été écartée.

Tony Fernandes, le patron de l'écurie Lotus, a expliqué son refus en argumentant qu'il veut une F1 "excitante et imprévisible".

Martin Whitmarsh, le patron de McLaren, s'attend à ce que l'imprévisible soit en fait une longue liste d'enquêtes de commissaires sur des litiges et des blocages. "Il y en a certains, et je n'en fais pas partie, qui pensent que la controverse et les enquêtes des commissaires après la course sont amusantes. Je ne partage pas ce point de vue," explique le Britannique qui préside la FOTA également.

Le septuple champion du monde, Michael Schumacher, exprime aussi sa déception avec le raisonnement de Tony Fernandes. "Certains responsables d'équipe préfèrent tirer profit d'un chaos plutôt que d'avoir une qualification propre et raisonnable. Nous verrons qui en souffrira au final."

La plupart des pilotes ont fait part de leur inquiétude avec le nombre de voitures sur le petit circuit de Monaco. Fernando Alonso résume parfaitement la situation en disant : "Ce ne sera définitivement pas facile, mais la situation est la même pour tout le monde."