Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Max Mosley conteste les demandes de la FOTA

F1: Max Mosley conteste les demandes de la FOTA

Par ,

D’après GMM

Le président de la FIA, Max Mosley, a répondu à la lettre que lui ont fait parvenir les équipes membres de la FOTA afin de dénouer l’impasse des inscriptions au Championnat du monde de F1 de 2010.

« Nous avons déjà accepté la proposition d’un bilan financier annuel réalisé par un comptable indépendant et signé par un directeur de l’écurie, » a écrit Mosley.

Il ajoute toutefois que le « problème fondamental » avec la contre-proposition de la FOTA sur le plafond budgétaire est son « absence de chiffres précis », précisant que la FIA avait déjà accepté un plafond de 100 millions d’euros pour 2010 et une réduction à 45 en 2011.

Quant à la proposition de la FOTA de retarder au 1er juillet la date d’inscription inconditionnelle au championnat du monde, Mosley l’a refusé, indiquant que « les nouvelles équipes » qui désirent combler les dernières places disponibles doivent en être informées « au plus tard vendredi ».

Mosley a aussi refusé la demande faite par la FOTA de changer le mode de gouvernance dans ce qui serait une mise à jour des Accords de Concorde de 1998, mettant la faute sur le « manque de temps » pour effectuer de longues négociations. Mosley suggère aux écuries de prolonger l’accord de 1998, puis « de négocier les termes d’un nouvel accord tout en étant sous la juridiction des arrangements de 1998 ».

La FOTA a aussi demandé d’avoir un poste de juge au Conseil mondial d’appel de la FIA, mais Mosley a rétorqué que cette demande exigeait un changement aux statuts de la FIA.

Les écuries ont aussi demandé que Cosworth ne soit pas autorisé de faire tourner son moteur à un régime plus élevé que les autres l’an prochain, ce à quoi Mosley a répondu que la firme britannique « n’avait ni le temps, ni les ressources de refaire la mise au point de son moteur pour 2010 ».

En clair, Mosley exige que les équipes envoient leurs inscriptions inconditionnelles vendredi, point final.

« Nous vous demandons d’accepter les règlements de 2010 tel qu’ils ont été publiés. Si cela s’avère être nécessaire, ils pourront être révisés dans le cadre des procédures administratives déjà en place, » de terminer le président.


photo:WRI2