Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Que s'est-il passé chez McLaren durant le GP du Brésil?

F1: Que s'est-il passé chez McLaren durant le GP du Brésil?

Par ,

D'après GMM

Bien des gens ont cru que Timo Glock avait laissé passer la McLaren de Lewis Hamilton dans le dernier tour du Grand Prix du Brésil afin de lui offrir le titre mondial sur un plateau d'argent. Mais chez Toyota et chez McLaren, on s'est empressé de mettre les choses au clair.


Dans une interview publiée dans le quotidien britannique The Times, Martin Whitmarsh, le directeur de l'écurie McLaren de Formule 1, précise que l'écurie a indiqué à Lewis Hamilton de « laisser passer (Sebastian) Vettel » au cours des derniers moments du Grand Prix afin d'éviter à tout prix qu'il s'accroche avec la Toro Rosso de l'Allemand.

« Nous avons dit à Lewis de ne pas s'obstiner avec Vettel, de le laisser le doubler. Nous savions que le véritable objectif était Glock et que nous pouvions le rattraper durant le dernier tour de piste ».

Timo Glock était en effet l'un des rares pilotes à ne pas avoir chaussé des pneus pour la pluie alors qu'une averse s'abattait sur le circuit depuis quelques tours. Durant le dernier tour de la course, Timo Glock ne pensait pas du tout à Hamilton, mais surtout à maintenir sa voiture sur la piste, ce qui n'a pas été une mince affaire pour lui.

Pourtant, Hamilton contredit les propos de son patron, et nie s'être laissé doubler par Vettel sans combattre.

« C'était vraiment très difficile de le garder derrière moi. Il m'a finalement dépassé, sans que je puisse y faire quelque chose. J'ai poussé au maximum pour me rapprocher de lui en prenant un peu plus de risques, pas des risques inconsidérés, mais je savais que j'étais 6e et qu'il allait donc me manquer un point pour devenir champion ».

Hamilton contredit une autre fois son patron en disant que son objectif était de doubler Vettel le plus rapidement possible, car il n'était pas au courant des pneus secs de Glock.

« Mon premier réflexe a été de me dire 'il faut que je le double le plus vite possible', » a dit Hamilton à propos de Vettel. « Vous n'avez pas beaucoup de temps pour réfléchir à la situation. Il faut vite prendre une décision, et je ne disposais que deux tours pour le doubler ».

« C'était très chaud. Il ne restait que quelques virages, et ce n'était pas suffisant. »

Le nouveau champion du monde dit que c'est dans le virage 10 que l'écurie McLaren lui a signifié que Glock n'avançait plus.

« Ils m'ont dit 'Glock est juste devant. Il est en pneus lisses et il est à l'agonie. Si tu peux le doubler, ce serait extraordinaire. » On connaît la suite...
photo:WRI2 & McLaren